Rédaction | Avant Garde
Social-Eco

Avec Fabien Roussel, les Jours Heureux ont un programme

Lundi 24 janvier, le candidat communiste à l’élection présidentielle a dévoilé un programme ambitieux, de rupture avec le capitalisme et toutes les formes de domination. Attendu au tournant maintenant qu’il a reconstruit une attention de la part des classes populaires, le Parti de la place du Colonel Fabien démontre sa cohérence et son ambition révolutionnaire. 

Des objectifs et des moyens pour les conquérir

Affluence des grands jours place du Colonel Fabien. C’est devant de très nombreux journalistes que Fabien Roussel a présenté son programme. Une nouvelle étape est franchie. Le PCF ayant retrouvé une voix dans le pays, il peut présenter son projet pour la France des Jours Heureux. 

La force du programme communiste, c’est d’abord sa structure. Le PCF se donne des objectifs révolutionnaires, déclinés en six grands axes, mais il a parfaitement conscience de la confrontation et du combat de classe à mener pour les conquérir. Il identifie donc dans son programme les moyens à engager pour reprendre le pouvoir au capital et engager les « réformes heureuses » dont parle Fabien Roussel. Dans une démarche unique, le PCF se dote donc d’un programme de prise de pouvoir, non seulement d’État mais aussi dans les entreprises. 

Trois murs à faire tomber

Le premier moyen de prise de pouvoir mis en avant par le PCF, c’est évidemment la conquête des grands bastions du capital : les banques et les grandes entreprises. Avec la nationalisation d’AXA, de la BNP, de la Société Générale et la réorientation de La Banque Postale et de la Caisse des Dépôts, le PCF propose de constituer un grand pôle public bancaire mis au service du financement de projets économiques démocratiquement définis par des conférences nationales et locales. Dans toutes les grandes filières industrielles, des pôles publics seront constitués, avec d’importantes nationalisations. 

Deuxièmement, le PCF s’attaque aux institutions, afin d’étendre partout la démocratie, dans les entreprises comme dans les collectivités locales ou au sommet de l’État. Avec le slogan : « bâtir une nouvelle République », le Parti réaffirme le rôle central des communes et départements, veut doter les élus locaux d’un statut et renforcer les pouvoirs du Parlement. Dans l’entreprise, Fabien Roussel propose de renforcer très largement les pouvoirs des syndicats et des instances représentatives du personnel, et de protéger les lanceurs d’alerte.

Enfin, la France des Jours Heureux affrontera l’ordre capitaliste et impérialiste mondial. La position diplomatique de la France changera du tout au tout. Les troupes françaises quitteront le Sahel, la France quittera l’OTAN et agira pour sa dissolution. Elle signera également le traité pour l’interdiction des armes nucléaires et nationalisera le secteur de l’armement. La France dénoncera les traités de libre-échange et les traités inégaux avec les pays du Sud. Elle pèsera pour renforcer le rôle de l’ONU, de l’OMS, de l’OIT, et pour faire appliquer la Charte des Nations Unies. En Europe, il sera mis fin à l’indépendance de la Banque Centrale Européenne, aux traités budgétaires et à leur règle des 3 %. La France portera de nouvelles coopérations avec tous ses voisins. 

Six objectifs pour des Jours Heureux

Fabien Roussel porte une révolution du travail. Le PCF veut instaurer une sécurité d’emploi et de formation qui garantisse le revenu et un emploi ou une formation tout au long de la vie. Il porte également la retraite à 60 ans à taux plein, plus tôt pour les métiers pénibles, la semaine de 32h et une hausse de tous les salaires bruts. Enfin, les salariés disposeront de pouvoirs de gestion très étendus dans l’entreprise.

Sont aussi à l’honneur des services publics et une sécurité sociale du XXIème siècle. Le PCF propose 500 000 créations de postes dans la fonction publique, prioritairement dans l’éducation et la santé. Il porte également l’élection des administrateurs salariés de la sécurité sociale et le redéploiement sur tout le territoire des services publics. 

Promoteur d’un pacte pour la jeunesse, Fabien Roussel propose de conquérir un véritable statut social pour les jeunes en affirmant le droit à la formation gratuite, le droit universel à l’emploi, le droit à un revenu étudiant, la fin de la sélection à l’université, la fin des contrats d’exception et des rémunérations en dessous du SMIC. 

La réindustrialisation de la France occupe une place centrale. Pour répondre aux défis écologiques et au développement de nos territoires, le PCF reconstruira le maillage territorial ferroviaire voyageur et fret avec un monopole public de la SNCF. Il s’engagera aussi à augmenter la production électrique en renationalisant EDF et en investissant dans l’énergie nucléaire et renouvelable. Il construira un service public de l’eau et consacrera 140 Mds par an à la transition écologique. Une loi pluriannuelle fixera les objectifs de réindustrialisation. 

Avec une révolution féministe, le PCF veut en finir avec le patriarcat. Il propose de consacrer 1 Mds d’euros à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et de construire un ministère des droits des femmes doté d’un budget et d’une administration conséquente. Il veut assurer un suivi psycho-traumatologique des victimes pris en charge par la sécurité sociale et développer les lieux d’accueil des victimes. Le droit à l’IVG sera inscrit dans la Constitution et l’égalité salariale garantie par la justice en plaçant des administrateurs judiciaires dans les entreprises récalcitrantes. 

A la conquête de l’égalité et de l’émancipation, Fabien Roussel propose une plus grande fermeté contre le racisme, notamment dans la police. Les efforts de prévention, notamment à l’école, contre les discriminations racistes, sexistes et les LGBTQI-phobies seront enfin dotés des moyens nécessaires. Le droit à l’autonomie, à un emploi, au logement sera garanti à toutes et tous. Un grand service public national de la protection de l’enfance sera créé. 

Pour aller au-delà de ces quelques propositions, on vous invite à juger de la cohérence du programme.