sorties-cine-de-semaineCC0 | Domaine Public
CULTURE

Les sorties de la semaine – 7 février 2018

Cette chronique a pour but de présenter chaque semaine les films qui vont sortir sur grand écran. Les longs-métrages présentés n’ont pas encore été vu en salle mais feront pour certains l’objet de critiques ultérieurement. L’auteure ne fait que donner son avis personnel construit à partir du synopsis et de la bande annonce. Des erreurs de jugement peuvent donc être commises.

Ça m’intéresse

Human Flow

DOCUMENTAIRE – “Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir la famine, les bouleversements climatiques et la guerre : il s’agit du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Réalisé par l’artiste de renommée internationale Ai Weiwei, HUMAN FLOW aborde l’ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires.”

Un documentaire sur la crise migratoire qui ne peut être qu’intéressant et qui peut permette de prendre conscience des enjeux du climatique, écologique et économique du XXIème siècle.

 

Jusqu’à la garde

THRILLER – “Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.”

Un film qui traite plusieurs sujets difficiles à aborder au cinéma (et pas que), le divorce, les violences conjugales et l’(in)justice qu’il y a autour. Porté par un casting fort et une caméra intelligente du réalisateur Xavier Legrand, vous ne sortirez sûrement pas indemne de ce thriller domestique et familial;

 

Ni juge, ni soumise

DOCUMENTAIRE – “Ni Juge ni soumise est le premier long-métrage StripTease, émission culte de la télévision belge. Pendant 3 ans les réalisateurs ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez au cours d’enquêtes criminelles, d’auditions, de visites de scènes de crime. Ce n’est pas du cinéma, c’est pire.”

Le grand retour de l’émission culte StripTease, qui plus est sur grand écran ne peut qu’attirer notre attention. A mi-chemin entre le réel et la fiction, Ni juge ni soumise vous fait découvrir une juge pas comme les autres.

 

Pourquoi pas

Stronger

DRAME/BIOPIC – “En ce 15 avril 2013, Jeff Bauman est venu encourager Erin qui court le marathon : il espère bien reconquérir celle qui fut sa petite amie. Il l’attend près de la ligne d’arrivée quand une bombe explose. Il va perdre ses deux jambes dans l’attentat. Il va alors devoir endurer des mois de lutte pour espérer une guérison physique, psychologique et émotionnelle.“

Ce long-métrages revient sur les attentats de Boston en 2013 et s’approprie le personnage de Jeff Bauman devenue un symbole de ces attentats après avoir perdu ses deux jambes. Si la performance de Jake Gyllenhall semble être remarquable, le film lui paraît emprunter des chemins où on l’attend, teinté d’un patriotisme américain un peu trop présent.

 

Revenge

THRILLER – “Trois riches chefs d’entreprise quarantenaires, mariés et bons pères de famille se retrouvent pour leur partie de chasse annuelle dans une zone désertique de canyons. Un moyen pour eux d’évacuer leur stress et d’affirmer leur virilité armes à la main. Mais cette fois, l’un d’eux est venu avec sa jeune maîtresse, une lolita ultra sexy qui attise rapidement la convoitise des deux autres… Les choses dérapent… Dans l’enfer du désert, la jeune femme laissée pour morte reprend vie… Et la partie de chasse se transforme en une impitoyable chasse à l’homme…”

Revenge est un “rape and revenge” c’est à dire un film sur une femme qui veut se venger d’un viol. La réalisation semble digne d’intérêt et rappelle quelque peu “Mad Max: Furry Road” mais le sujet reste compliqué à traiter et le film pourrait facilement tomber dans des terrains glissants.

 

Je vous déconseille

 

Le labyrinthe: le remède mortel

SCIENCE FICTION – “Dans ce dernier volet de l’épopée LE LABYRINTHE, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au cœur du Labyrinthe.”

Dans cette suite et fin de la saga pour ados à succès, adapté des livres du même nom, la réalisation ne semble pas se renouveler et ne présente pas vraiment d’intérêt.

 

Le 15h17 pour Paris

DRAME – “Dans la soirée du 21 août 2015, le monde, sidéré, apprend qu’un attentat a été déjoué à bord du Thalys 9364 à destination de Paris. Une attaque évitée de justesse grâce à trois Américains qui voyageaient en Europe. Le film s’attache à leur parcours et revient sur la série d’événements improbables qui les ont amenés à se retrouver à bord de ce train. Tout au long de cette terrible épreuve, leur amitié est restée inébranlable. Une amitié d’une force inouïe qui leur a permis de sauver la vie des 500 passagers …”

Encore une fois Clint Eastwood propose un film qui déborde de patriotisme, parce que les américains sous tous des héros. Ici, il revient sur les évenement du Thalys de 2015 et a engagé pour jouer leur propre rôle les vrais soldats américains qui étaient à bord de ce train.

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde