Avant-Garde | Rédaction
EDITO

Edito : Les armes françaises tuent au Yémen

Une note confidentielle a fuité cette semaine dévoilant que les armes françaises vendues à l’Arabie Saoudite et aux Émirats Arabes Unies sont déployés au Yémen où la guerre frappe durement les civils…

Révélation qui n’en est pas une, plusieurs enquêtes journalistiques en faisait déjà état malgré les dénégations des autorités françaises. Florence Parly, ministre des armées continue pourtant d’assurer ne pas avoir connaissance que des armes françaises puissent être utilisées de manière offensive dans des conflits à l’étranger, contre toute évidence. La publication de cette note vient une nouvelle fois mettre en avant l’absence de débats en France sur ces questions, les parlementaires reçoivent des rapports qui passent devant les commissions, mais il n’y a jamais de débat en séance. C’est l’exécutif qui prend directement les décisions. Beaucoup d’autres pays d’Europe ont des débats très houleux sur les exportations d’armes, nous rien, une exception française dont on se passerait bien.

La France a clairement du mal à assumer ses positions, puisque les ventes d’armes sont un sujet sensible, c’est de plus en plus condamné dans l’opinion publique, et c’est tant mieux, y compris dans les médias.

De nombreuses ONG réclament que la France cesse immédiatement ces ventes d’armes, mais là encore le gouvernement est pris dans les intérêts économiques, puisque c’est bel et bien un marché juteux. Une demande qui est également une revendication historique des jeunes communistes. On ne bâtit pas un monde de paix avec des chars d’assaut et des canons.

La France ne pourra pas continuer longtemps à se cacher derrière son petit doigt, puisque de fait elle prend une responsabilité dans ce conflit et dans la mort de tous ces civils. Nul ne peut croire à l’usage défensif d’un système de guidage de bombes. Nul ne peut croire à l’usage défensif du blocus naval imposé au Yémen avec l’aide de bateaux français dont la maintenance est toujours assurée par des entreprises françaises. La famine des Yéménites serait une action défensive de l’Arabie Saoudite ?

La France se déshonore en se targuant d’être sur le podium des exportations d’armes. Elle se déshonore en acceptant l’argent du régime moyenâgeux saoudien qui en plus de mener une terrible guerre au Yémen, opprime son peuple, refuse les droits des femmes et fait assassiner ses opposants à l’étranger impunément.

La paix sera à mes yeux toujours plus précieuse que leurs avions de combat !

Camille Lainé
Camille Lainé
Secrétaire Générale du MJCF