rédaction
EDITO

En 2021, tous les efforts doivent être entrepris pour la recherche du vaccin

Les premiers jours de 2020 avaient débuté de la pire des manières. La folie guerrière de Donald Trump au Moyen-Orient avait mis en péril la paix. Certains auraient pu y voir un signe avant-coureur d’une année catastrophique sur le plan international. 

Quelques semaines après, le Monde découvrait un nouveau virus qui allait changer les habitudes de milliards d’individus. D’abord découvert par la Chine puis se propageant dans le reste du Monde, le coronavirus a changé le quotidien de tout un chacun. 

Pour lutter contre le virus, les pays ont confiné leurs populations parfois pendant plusieurs mois. De nombreux gouvernements se sont retrouvés désemparés face à l’ampleur de la crise sanitaire et les défaillances de leur système de santé. Les politiques libérales à flux tendu dans l’Hôpital public ont très vite montré leurs limites. 

Si l’année 2020 a été terrible, ce n’est pas tant de la faute du virus que de l’avidité et la cupidité du système capitaliste. 

Alors que l’heure aurait dû être à la solidarité entre les peuples pour combattre le virus, les puissances capitalistes sont entrées en compétition les unes avec les autres. Le cynisme de certaines puissances a été mis sur le devant de la scène : vol de masques sur les tarmacs, maintien des embargos économiques, le décri de puissances voisines… Des puissances alliées sont devenues en un rien de temps des concurrentes. 

A rebours de ces puissances occidentales, d’autres ont montré qu’une autre voie était possible dans la lutte contre le virus à l’échelle internationale. C’est notamment le cas de Cuba. Malgré l’embargo imposé par les Etats-Unis, les Cubains ont envoyé des médecins à travers le monde jusque sur le sol européen pour aider les pays à faire face au virus.

Le coronavirus a levé le voile sur ce qui fait le socle de nos sociétés, deux systèmes et deux visions du Monde se sont confrontés.    

Alors que la recherche d’un vaccin, nous permet d’entrevoir une possible sortie de la crise sanitaire, nous voyons les mêmes contradictions apparaître. Alors que tout devrait être mis en œuvre pour trouver le plus rapidement un vaccin et le rendre accessible au Monde entier pour éradiquer le virus, les forces capitalistes se font concurrence et s’approprient les brevets et les doses. 

En 2021, nous devrons faire un choix de société : continuer dans un système de concurrence et de division ou faire le choix de la coopération et du multilatéralisme ?  

Tirons les leçons de l’année qui vient de s’écouler et remettons en cause le système. Pour répondre aux défis d’aujourd’hui comme à ceux de demain, nous devons mettre en place une coopération entre les peuples. 

La recherche du vaccin et sa diffusion doivent être les premières pierres à l’édifice d’un nouvel ordre mondial, faisant reculer le capitalisme mondialisé, reposant sur la coopération plutôt que sur la division et la mise en concurrence. 

Pour que 2021 soit meilleur que 2020, changeons de système !