Université Permanente
FRANCE

Entretien avec Florian Gulli, président de l’université permanente

L’université permanente a été lancé, avec Youtube en ligne de mire, entretien avec le président de ce nouvel espace pour la bataille des savoirs.

Pourquoi une université permanente?

Parce qu’une forte demande de connaissances traverse notre société. Certains trouveront cette proposition très discutable. Pour nous, de nombreux signes viennent attester de cette demande. Des ouvrages d’histoire et de philosophie sont de véritables succès de librairie. Des universités populaires existent déjà un peu partout en France et sont très fréquentées. Les « youtubers critiques » font un tabac sur internet. Même les délires complotistes sont finalement le signe que les gens cherchent des explications et ne s’en tiennent pas aux apparences.

Le problème, c’est que ces lieux de diffusions de savoirs sont parfois très éloignés d’une tradition de pensée redevable à Marx notamment, tradition qui a n’a cessé d’être pilonnée depuis les années 1980 et la contre-révolution néo-libérale.

Quel est le public visé ?

L’objectif que nous nous sommes fixés est clair: il faut que les cours soient accessibles au plus grand nombre. Ces cours ne s’adressent pas d’abord aux militants ou aux étudiants. Ils leur seront utiles évidemment, mais ils visent tous ceux qui sont curieux et qui jusque là n’avaient pas de choses sérieuses à se mettre sous la dent. Ce travail de popularisation est un défi. J’espère que l’on sera à la hauteur.

Quel sera le lien entre les conférences physiques et les vidéos ?

Les conférences auront lieu les mardis à 19h, 2 place du colonel Fabien. Il faut faire une proposition facilement identifiable (même jour, même lieu) si l’on espère créer une habitude. La conférence sera diffusée en direct sur Facebook. Mais le plus important est la diffusion vidéo, le lendemain sur la chaîne Youtube de l’Université Permanente. La réussite de l’Université Permanente dépend de chacun d’entre nous. Si chacun diffuse les vidéos à 10 personnes autour de lui, on peut vite arriver à quelque chose de très intéressant.

Lire aussi : L’Université Permanente et la lutte des idées

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde