JCF78
A LA UNE Vivre ensemble

Face à la crise, le MJCF met en œuvre la solidarité concrète

A peine 15 jours après l’annonce du premiers confinement les jeunes communistes de la Loire accompagnés du comité antifa vont mettre en place “les Brigades de solidarité” à Saint Etienne

Le 19 avril ils réalisent leur première distribution : produits d’hygiène, nourritures, tissus pour les masques et réconfort. Depuis, ce sont des centaines de bénévoles qui les ont rejoints, d’autres associations, partis et même un club de supporters. Si le nombre de bénévoles s’accroît, le nombre de bénéficiaires aussi, pour cause même les services publics tel que la sécurité sociale renvoie les plus précaires vers cette organisation populaire.

Les jeunes communistes en montant ce projet ne sont pas dupes, les choix du gouvernement sont directement en cause dans la montée de la pauvreté. L’annonce de la création des brigades s’accompagne alors d’une plate-forme revendicative à court et long termes pour que leur action ne soit pas ancrée dans la durée. Le constat politique fait, impossible pour ces jeunes engagé.e.s de regarder et de vivre la misère en condamnant uniquement en parole, il faut agir concrètement, prouver par l’exemple que agir est possible. 

Alors que l’idée dominante est que la pauvreté est une fatalité, une erreur de parcours ou une faillite individuelle. Les associations sont en première ligne pour répondre aux besoins les plus élémentaires : manger, se vêtir,dormir au chaud etc. elles sont essentielles au fonctionnement de notre société. Le fait que les associations soient essentielles pour répondre aux besoins élémentaires est une démonstration claire de l’échec de la politique capitaliste. 

En plus d’agir pour le collectif, en réalisant des actions de solidarité c’est cette responsabilité que veulent pointer du doigt les jeunes communistes. Apporter des vivres, des sourires, des coups de main mais aussi des solutions concrètes. C’est le cas par exemple dans l’Oise où les militant.e.s ont organisé une distribution alimentaire dans les cités U tout en promouvant le revenu étudiant pour garantir leur autonomie financière. Collecte alimentaire aussi dans les Yvelines, dans le Rhône et dans le Nord. Toutes ces collectes ont été organisées au profit et avec le secours populaire véritable expert de l’action sociale pour répondre aux mieux au besoin des personnes aidées.  

Répondre aux besoins essentiels mais pas que, fournir aussi ce qui fait le sel de la vie et permettre de souffler, de retrouver de la dignité pendant la crise. Alors que 20% des enfants n’auront pas de cadeaux à noël que des parents se privent de repas pour offrir un noël comme les autres, plusieurs fédérations du MJCF organisent des collectes de jouets. Permettre à chacun d’avoir une réponse à la question “et toi t’as eu quoi ?” dans la cour de récréation et effacer quelques secondes l’inégalité dès le plus jeune âge. 

En août déjà les jeunes communistes de seine maritime avaient permis à des familles de profiter d’un répit dans la crise en faisant vivre le droit aux vacances en organisant une journée à la mer pour une somme symbolique. Mère célibataire isolée, jeunes mineurs étrangers, famille que précarité empêche de sortir autant de situation qui compliquent la création de liens et isolent, autant de publics qui lors des ces actions retrouvent la force du collectif humain. 

Briser l’isolement, permettre à tous d’avoir quelqu’un à qui demander un coup de main, c’est aussi avec cette idée que les jeunes communistes des Ardennes ont lancé les “Livraisons rouge”. Ils proposent aux personnes fragiles de faire leurs courses et de les ramener dans le respect des protocoles sanitaires afin d’éviter tout risque. 

L’urgence sociale va gagner en ampleur à mesure que les plans sociaux s’accumulent. Une situation dramatique auxquels les jeunes communistes ont prévu de continuer à répondre à travers la mobilisation en refusant les causes de la pauvreté : licenciement, chômage de longue durée, précarité étudiante. Mais aussi toujours comme ils l’ont démontré cette année, en combattant ces conséquences directes à travers une solidarité qui les caractérisent.

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde