CC0 | Domaine Public
INTERNATIONAL

Grèves massives des enseignants aux Etats-Unis

Depuis fin février, une vague successive de grèves des enseignants a lieu aux Etats-Unis.

Des salaires trop faibles et un coût de la protection sociale trop élevé

Ce grand mouvement de grève a débuté lors du vote du budget de l’éducation de l’Etat de Virginie-Occidentale, actuellement sous mandature républicaine. Jim Justice, Gouverneur de l’Etat, avait décrété une augmentation de 2% de salaire à peine pour l’année 2019 et les syndicats d’enseignants (l’American Federation of Teachers et la National Education Association) ont dès lors appelé à la grève.

Cette initiative des enseignants de Virginie-Occidentale s’est progressivement étendue à plusieurs États : l’Arizona, le Colorado, le Kentucky et l’Oklahoma.

Il est important dans ce contexte de savoir qu’aux Etats-Unis, le gouvernement fédéral (équivalent de l’Etat en France) ne finance pas les Etats et collectivités locales américaines sur les dépenses d’éducation. Ce sont donc les états qui doivent trouver leurs sources de financement : un système source d’inégalités.

La réaction à une situation désastreuse

En Caroline du Nord,  les enseignants sont payés 10 000$ de moins que la moyenne nationale. Selon la Colorado Education Association, depuis 2003, les salaires ont baissé de 17% et le budget de l’éducation a perdu 6,6 milliards de dollars depuis 2009.

L’exemple de l’Oklahoma est certainement le plus frappant sur les conditions dans lesquelles travaillent les enseignants, où certains enseignants sont contraints d’occuper plusieurs emplois.

Un mouvement d’ampleur

Un tel mouvement social n’était pas apparu depuis plusieurs décennies. Des milliers d’enseignants grévistes ont participé aux journées d’action, notamment en Arizona où l’on comptait 850 000 participants aux manifestations.

Cette vague de grève a été l’occasion pour certains sénateurs républicains de réclamer des amendes contre des grévistes et notamment d’émettre une proposition de loi les exposant à de la prison ferme.

Des victoires à différents degrés selon les Etats

Au bout du compte, c’est la force de la grève qui a fait plier les différents gouverneurs des Etats dont le personnel de l’éducation était engagé dans la lutte. En Arizona, une hausse de 20% des salaires a été annoncée par le gouverneur républicain Doug Ducey. Cependant, des doutes subsistent dans le camp démocrate quant au financement des augmentations de salaire si des dispositions ne sont pas prises pour obtenir des ressources supplémentaires de la part de l’Etat.  

Dans les autres Etats du Colorado, de l’Oklahoma et de la Virginie-Occidentale, des augmentations de salaires et de budget, à plus petite échelle, sont également annoncées par les gouverneurs

Des luttes toujours en cours

Le 16 mai, un nouveau débrayage a lieu en Caroline du Nord. Une grève massive de la part des enseignants de cet État signifierait, au regard des vagues de grèves précédentes, une victoire à coup sûr.

Espérons que l’initiative des personnels du milieu scolaire touche peu à peu les travailleurs et travailleuses des différents secteurs.