Rédaction | Avant Garde
A LA UNE FRANCE

Jeunes, communistes et candidats aux législatives

Dans le cadre des élections législatives nous avons souhaité donner la parole à de jeunes candidates et candidats qui portent la voix de la jeunesse, du progrès et de l’espoir. Nous avons interviewé une animatrice, des étudiantes en lettre, anglais, histoire, philosophie, un informaticien, une employée, des étudiants en sociologie, philosophie, histoire, une professeure, une vendeuse, … .

Bref, loin des hommes et des femmes politiques impliqués dans de multiples affaires de corruption, nous avons voulu mettre en avant des personnes qui ont choisi pour faire bouger les choses de prendre la place et de prendre leur avenir en main. Par leur parcours, leurs expériences, ils et elles représentent les milliers des jeunes présents notamment pendant les manifs contre la Loi Travail et qui veulent retrouver un droit à l’avenir.

A toutes et tous nous leur avons posé 3 questions: la raison de leur candidature, leurs propositions et un message pour les jeunes déçus de l’élection présidentielle.

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des portraits :

Clara: 21 ans, étudiante en troisième année de sociologie et d’histoire à Lille 3. Candidate dans la 12ème circonscription du Nord.

“Ma candidature : une volonté de renouveler les visages et les candidats dans la circonscription. Nous voulions montrer qu’il n’y a pas que des gens qui font de la politique depuis longtemps qui peuvent se présenter aux élections législatives. C’est pour ça que j’ai accepté mais surtout pour pouvoir mener les combats qui me tiennent à cœur, que cela soit l’égalité femmes-hommes, la reconnaissance de l’État Palestinien ou encore l’accès aux transports.” A lire ici

 

Léonard: 22 ans, étudiant en philosophie à l’université de Tours. Il se présente sur la 1ere circonscription d’Indre et Loire (ville de Tours).

Je suis un candidat du Parti Communiste Français. Candidat pour renouveler. Depuis 5 ans nous avons fait un gros travail sur Tours et sur le département en direction des jeunes, notamment durant la loi travail, pour montrer qu’au Parti Communiste les jeunes ont toute leur place, qu’ils peuvent avoir des responsabilités. Personnellement, je suis très engagé depuis 5-6 ans, présent dans de nombreuses associations de solidarité internationale ou locales, ou sur la fac. A lire ici

 

Flore: 22 ans, animatrice dans une association à Paris et elle donne des cours de Français Langues Étrangères à des adultes. Candidate dans la 14e circonscription de Paris (sud du 16e arrondissement).

“Candidate pour faire entrer le peuple à l’Assemblée. Je n’ai pas découvert l’engagement et la politique avec ces élections, je suis engagée au PCF et au MJCF depuis 3 ans. Dans le 16ème arrondissement, où je suis candidate, je sais que la voie que nous proposons n’est pas majoritaire, c’est même difficile, mais c’est aussi pour montrer que partout une autre politique est possible, une politique progressiste, qui porte la voix du peuple et de la jeunesse. Contre la droite et l’extrême droite.” A lire ici

 

Léa: 23 ans, étudiante en Master d’’anglais à l’’Université d’’Avignon. Candidate dans la 3e circonscription du Gard avec son suppléant, Fabien Horvath, ouvrier de 38 ans.

“Je suis née dans un monde en état déplorable. J’ai grandi dans une société toujours plus inégalitaire, toujours plus dangereuse : les intérêts économiques de quelques-uns provoquent de plus en plus de guerres […] A côté de ça une grande partie de la population mondiale ne peut toujours pas se nourrir correctement, n’’a pas accès à l’’eau potable, à l’’éducation, à l’’espoir d’une vie meilleure. Ce monde, je ne l’’ai pas choisi, mais je peux contribuer à l’’améliorer, à le transformer.” A lire ici

 

Theodore : 22 ans, étudiant et jeune travailleur, en 1ère année de Master informatique et informaticien dans le privé. Candidat suppléant dans la 12ème circonscription de Paris. Et responsable à l’organisation de la fédération des jeunes communistes de Paris.

“Je suis candidat pour un renouveau de la politique en France. Que ce soit par rapport à mon âge ou par rapport à mes idées. Depuis plus de 20 ans les mêmes ont mis en place les mêmes politiques de rigueurs qui ont précarisé les plus faibles augmentant ainsi les inégalités. Ma candidature est celle d’un jeune énervé contre un système profondément injuste et nuisible à notre futur.” A lire ici

 

Léa: 20 ans, étudie la philosophie à Montpellier. Candidate pour les élections législatives dans la 3ème circonscription des Pyrénées Orientales.

“J’étais engagée avant ces élections, et je le resterai après elles. Au lycée déjà, j’étais syndiquée à l’UNL. J’avais soif de plus de solidarité, j’étais vaguement féministe et écolo, je m’opposais à toute les formes de racisme. Je sens, depuis que je suis militante communiste, que j’ai de la place pour exprimer mes idées et pour évoluer. Il en va de même au parti communiste, où on accueille ma jeunesse avec estime et bienveillance. C’est dans ce cadre qu’après une réflexion collective on m’a proposé d’être candidate pour les élections législatives, chose que j’ai accepté.” A lire ici

François Ruffin : on ne le présente plus. Sa suppléante, Zoé Desbureaux : 25 ans, professeure de français. Syndicaliste et militante au MJCF et au PCF. Première circonscription de la Somme.

“Notre slogan de campagne c’est “Un banquier à l’Elysée, le peuple à l’assemblée”. Nous voulons surtout redonner une parole populaire à l’assemblée et se soucier vraiment des gens qui galèrent. Nous voulons défendre la sécurité sociale, nous voulons nous protéger mutuellement. On critique le CICE par exemple parce qu’on donne beaucoup à ceux qui en ont déjà, alors que nous on nous rétrécit toujours le peu qu’on a.”  A lire ici

 

Ada : 19 ans, étudiante en Lettres Classiques.Militante féministe pour les droits LGBT+, point commun avec sa candidate titulaire, Lorraine Questiaux, militante féministe. Candidate dans la 2ème circonscription de Paris.

Je suis candidate car je pense que le programme communiste est celui qui répondra le mieux aux attentes des Français.es. Je pense que l’occupation des instances démocratiques par les gens que les politiques gouvernementales vont vraiment affecter est primordiale, et en tant que jeune femme étudiante, j’espère pouvoir apporter une voix qui n’est pas représentée actuellement à l’Assemblée.  A lire ici

 

Claire : 27 ans, employée à la Caisse d’Assurance Retraite et Santé au Travail (sécurité sociale). Candidate sur la huitième circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Ça fait longtemps que je lutte. Dans les rangs du MJCF j’ai participé notamment aux mouvements contre le CPE, contre la LRU et pour la solidarité internationale, pour la reconnaissance de l’État palestinien. Cela fait donc un moment que je suis engagée et je trouve que le PCF porte un vrai projet pour faire valoir ces luttes là, les luttes des gens. Je pense ainsi que c’est important de s’engager pour changer la donne. Il faut remettre les combats des gens au cœur d’un programme politique et pour moi c’est le PCF qui représente le mieux cela. A lire ici

Camélia et Alexis: 21 ans tous les deux. Camélia est vendeuse et Alexis assistant d’éducation. Candidats sur la première circonscription du Loir-et-Cher.

“Nous nous battons contre la désertification médicale car nous faisons partie de ces territoires ruraux où on voit les services publics disparaitre progressivement par manque de moyens donnés par l’État. Du fait de la spécificité de notre territoire nous voulons nous battre pour une rémunération plus digne des agriculteurs, leur permettant de vivre sans avoir à détruire la planète par productivisme. […] Nous nous appuyons beaucoup sur les 25 propositions de la campagne 2017 pas sans les jeunes.” A lire ici

 

Marie : 20 ans, étudiante en anglais LLCE. Candidate sur la première circonscription de l’Aube.

Je suis candidate aux législatives pour défendre et donner une voix aux personnes qui sont injustement sous-représentées dans nos institutions alors qu’elles forment ensemble la majorité de la population. Voter pour des députés communistes c’est voter pour vos intérêts, c’est voter pour des personnes qui vous ressemblent.

A lire ici

Hugo : 18 ans étudiant en Histoire. Militant au MJCF et au PCF, candidat suppléant dans la 6ème circonscription du Gard.

“Pour porter le projet de société que nous souhaitons, nous le camp de la « gauche debout » comme le dit notre . C’est aussi pour porter cette gauche debout qui veut rassembler dans toute la diversité du mouvement progressiste à gauche, comme en témoigne notre binôme avec Philippe Gasser. C’est également pour poursuivre mon engagement politique, qui avait commencé contre la loi El Khomri et dans les mouvement comme Nuit Debout. J’ai souhaité poursuivre cet engagement dans une organisation politique et notamment puisque la période s’y prête, en étant suppléant pour les élections législatives.” A lire ici

Anaïs Escudier: 29 ans, Attachée Territoriale à La Seyne-sur-Mer dans le Var. Militante PCF depuis 5 ans, adhérente au MJCF. Candidate dans la 3ème circonscription du Var.

Par engagement, pour tirer le fil de mon militantisme vers une autre forme d’action politique. Même si le contexte ne nous est pas favorable et que nous demeurons minoritaires dans l’immédiat, nous devons avoir la capacité de nous afficher dans l’espace politique devant la justesse et l’utilité sociale de nos revendications. Notre légitimité se forge dans la convergence des luttes sociales et des initiatives politiques. Les Législatives constituent un levier pour notre intervention : c’est un défi et une nécessité pour les jeunes communistes de s’imposer dans ce cadre électoral-ci. A lire ici

Hicham: étudiant en troisième année de licence de sociologie à Nanterre. Conseiller municipal PCF/Front de gauche d’opposition. Candidat dans la 5ème circonscription des Hauts-de-Seine.

Je suis candidat pour faire parvenir les revendications des clichois.e.s et des levalloisien.enne.s à l’Assemblée Nationale. Je suis militant de la jeunesse communiste et au PCF depuis 4 ans et contrairement à d’autres je ne suis pas un professionnel de la politique. En plus de mes études, je travaille aussi en tant qu’agent de sécurité. Je me présente à Clichy-Levallois pour qu’enfin les habitants de notre circonscription puissent avoir un député irréprochable, après des années de représentation par le corrompu et non moins célèbre Patrick Balkany. A lire ici

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde