Avant-Garde | Rédaction
EDITO

L’édito de Camille Lainé

Macron est tombé dans la marmite des riches quand il était petit !

Visiblement Macron a décidé de faire des économies de dingue à la rentrée, mais en taxant les salarié·e·s et les précarisé·e·s et pas ses potes banquiers.

Budget taillé à la hache pour 2019 : augmentation minimale et ridicule des apl, des allocations familiales, des retraites. Une fois l’inflation prise en compte, c’est en réalité une baisse des aides sociales et des pensions que le gouvernement a décidé. Nous n’oublions pas non plus les allocations chômage menacées par la volonté du gouvernement de revoir les règles d’indemnisation !

Par contre du côté des patrons tout va bien, j’en prend pour preuve le CICE, transformé en allègement de cotisation à partir du 1er janvier qui va coûter entre 20 et 25 milliards d’euros supplémentaires aux comptes publics. D’autres baisses de cotisations patronales prévues pour le premier janvier, devraient intervenir en octobre.

Encore une preuve, s’il en fallait une de plus, que le gouvernement se place du côté des puissants et que c’est toujours les mêmes qui trinquent pour que les autres se gavent.

Et en plus il faudrait encaisser sans se plaindre parce que si on ose protester on se fait traiter de “gaulois réfractaires” lors de déplacements à l’étranger… Outre la référence lourde de sens aux gaulois (tous blancs et blonds dans sa tête j’imagine) c’est clairement méprisant pour tous les gens qui se mobilisent pour empêcher la casse sociale.

Il parait que c’était de l’humour… Forcément quand on est tombé dans une marmite pleine de billets on peut se permettre d’avoir ce genre d’humour…

Tout ça nous conforte dans l’idée qu’il faudra être à l’offensive dès la rentrée ! Ca tombe bien parce qu’on est déterminé·e·s !

La mobilisation continue contre parcoursup et nous ne laisserons pas des milliers de jeunes sur le carreau ! Sans oublier celles et ceux qui ont fini par quitter la plateforme par désespoir, les autres qui ont choisi une formation par défaut et qui se retrouvent à faire quelque chose qui ne leur plait pas, parfois loin de chez eux et sans logement !

Leur soit disante plateforme révolutionnaire est un désastre et nous allons le faire savoir !

Casse du système social, casse de nos droits et volonté de casse de l’éducation mais nous avons du répondant ! Les jeunes se mobilisent et ont des choses à dire, méfie toi Macron tu n’auras pas le choix que de nous entendre !