Avant-Garde | Rédaction
EDITO

L’édito de Camille Lainé

Toutes et tous dans les rues le 1er décembre !

Depuis plusieurs semaines maintenant, l’actualité est rythmée par les gilets jaunes. Des milliers de citoyen.ne.s se mobilisent contre les hausses des prix du carburant un peu partout en France.

Cette mobilisation a posé beaucoup de questions au début, notamment pour les organisations politiques et syndicales. Comment appréhender le faire que des gens prennent l’initiative de mettre un gilet jaune et d’aller bloquer des routes sans, du moins en apparence, organisation ?

Malheureusement, l’extrême droite a réussi à s’infiltrer dans certains groupes de gilets jaunes, on a pu le constater via des propos scandaleux sur les migrant.e.s et des propos racistes de manière générale. Mais ces propos ont été condamnés par la grande majorité des gilets jaunes et je pense qu’il ne serait pas juste de condamner ce mouvement en se disant que ce sont des fachos alors que nous aurions plutôt besoin d’aller à la discussion avec elles et eux.

Ce que beaucoup de communistes font d’ailleurs, puisque certaines et certains d’entre nous sont présent.e.s parmi elles et eux dans les blocages. Mais notre boulot à nous aussi c’est de réussir à élargir le combat, le prix du carburant n’est qu’un petit bout de la lorgnette. C’est bien la politique de Macron au sens large le problème, c’est elle qui fait baisser notre pouvoir d’achat et casse nos droits. Le mot convergence, souvent employé à toutes les sauces, a un sens ici.

Demain 1er décembre est un jour de mobilisation appelé par la CGT contre le chômage et la précarité. Il faut faire de cette journée une réussite, pour qu’enfin Macron comprenne le rapport de force en face de lui. Comme l’a dit Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, rien ne s’oppose à ce qu’il est y ait des gilets rouges à côtés des gilets jaunes.

A nous de mener le combat et d’entraîner les autres dedans ! Les jeunes aussi sont d’ailleurs au cœur de la lutte, le 30 novembre de nombreux lycées se sont mobilisés, demain il y aussi une manifestation contre la hausse des frais d’inscriptions pour les étudiant.e.s étrangères et étrangers !

Nous serons toutes et tous sur le pont pour faire de la journée du 1er décembre une réussite et ça ne sera que le début !

Camille Lainé
Camille Lainé
Secrétaire Générale du MJCF