rédaction
EDITO

Mathématiques : Vidal se félicite du mauvais bilan de la sélection

La France se positionne au troisième rang mondial du classement de Shanghai et est première en mathématique avec l’Université Paris Saclay. La ministre Frédérique Vidal a sauté sur la publication du classement pour s’en féliciter.

Pourtant c’est le haut du panier qui est le meilleur au monde en mathématiques, pour le reste la France doit revoir sa copie, car le niveau général en maths est tristement faible.

Cette réalité illustre parfaitement l’absurdité sociale d’une politique de sélection des élites faite au détriment de l’éducation de tous et toutes.

En effet, le classement de Shanghai s’effectue en fonction de la performance sur la base de critères quantitatifs à savoir : le nombre de prix nobels et de médailles Fields parmi les anciens élèves et les enseignants, le nombre de publications scientifiques dans les revues nature et sciences, la performance académique, le nombre de professeurs cités dans leurs universités.

Le classement de Shanghai est sans rapport avec ce que devrait être l’université, il illustre parfaitement le libéralisme et la mise en concurrence des universités.

La vocation des universités n’est pas de rechercher la performance ou de figurer dans le jeu des classements. Le rôle de l’enseignement supérieur et de le recherche est de fournir une recherche désintéressée et tournée vers la société ; de contribuer à la formation du plus grand nombre afin d’élever le niveau de connaissances de l’ensemble de la société et donc de participer au progrès.

La sélection, la réforme du baccalauréat, la dégradation de la qualité de l’enseignement, le manque de moyens dans l’enseignement supérieur et la recherche sont des éléments permettant d’indiquer que la France ne peut prétendre figurer à un quelconque rang mondial et surtout pas en mathématiques.

Aujourd’hui il y a un trop faible nombre d’étudiants et d’étudiantes dans les licences scientifiques, le niveau en maths de la jeunesse est relativement faible, la France se situe d’ailleurs dernière au rang européen.