Rédaction | Avant Garde
EDITO

Réforme des retraites : projet contre projet

Après une première manifestation contre la réforme des retraites en septembre, les syndicats de salariés avaient donné rendez-vous dans la rue pour contester le projet de réforme des retraites. C’est chose faite (et bien faite). Le 5 décembre, pas moins de 1,5 million de manifestants sont descendus dans les rues. En plus de contester la réforme voulue par Macron, les manifestants ont affiché leur volonté d’une nouvelle réforme permettant à tout le monde de partir à 60 ans. 

Les jeunes étaient également au rendez-vous. En plus de la contestation à la réforme des retraites qui va particulièrement les impacter, les jeunes et étudiants se sont mobilisés contre la précarité étudiante. Ces derniers ont exprimé leur mécontentement face à un avenir qui semble les condamner à la précarité à vie. 

Abandon de ce projet de réforme, oui, mais pas pour le statu quo. Une autre réforme est possible et nécessaire. La première mesure qui doit être faite c’est d’arrêter les exonérations de cotisations qui représentent un manque à gagner de 66 milliards d’euros par an, selon les propres chiffres du gouvernement, pour les caisses de la sécurité sociale. Toutes ces cotisations doivent permettre de revenir au principe fondamental de la sécurité sociale : la solidarité nationale. En plus de permettre de garantir un droit en permettant à tout le monde de partir en retraite à 60 ans à taux plein, cette nouvelle refonte du système doit garantir un droit à la formation. Ce droit à la formation prend la forme d’un revenu étudiant, permettant à tous les jeunes de se former dans de bonnes conditions et ainsi de s’insérer plus facilement dans le milieu du travail. 

La mobilisation du 5 décembre est historique et cette journée en appellera d’autres. Delevoye le claironne ce n’est pas une réforme c’est un projet de société. Ce projet c’est celui du libéralisme et de l’austérité et le chacun pour soi. Nous y opposons notre projet de société, celui de la solidarité nationale. Ça sera désormais projet société contre projet de société.