salah-hamouri-emprisonneRédaction | Avant-Garde
A LA UNE INTERNATIONAL

Salah Hamouri, la France réagit enfin !

Le ministère des affaires étrangères a enfin réagi publiquement à la détention arbitraire de Salah Hamouri plus de deux mois après son arrestation.

Une réaction bien tardive

Le temps d’attente pour une première réaction publique du ministère a été incroyablement long. Cette latence souligne une fois de plus le particularisme qui règne quand il s’agit des relations avec l’État israélien.

Ce temps s’explique toutefois par l’épuisement des recours judiciaires de Salah Hamouri. Emprisonné sous le régime de la détention administrative, qui ne lui permet même pas de connaître les charges retenues contre lui, il a vu son dernier recours rejeté dimanche dernier.

Ce choix d’attendre la fin de la procédure judiciaire ne peut pas se justifier étant donné l’injustice et l’arbitraire qui règnent en Israël pour les citoyens palestiniens. La procédure subie par Salah Hamouri et tant d’autres palestiniens ne respecte aucun des standards attendus de la justice d’un État démocratique.

Le délai de la réaction du Ministère des affaires étrangères français souligne une fois de plus la quasi-impunité d’Israël au niveau international.

Lire aussi : Salah Hamouri à nouveau emprisonné

Une réaction timide face à une injustice flagrante

Le communiqué est minimaliste et lapidaire. Il se borne à constater que la détention administrative de Salah Hamouri est faite sans qu’aucun motif n’ait été communiqué à Salah ou son avocat.

Il constate également que :

“l’utilisation abusive et systématique de la détention administrative porte atteinte au droit à un procès équitable et aux droits de la défense.”

C’est effectivement le moins qu’on puisse dire d’un régime qui permet la détention pour six mois renouvelables sur simple décision d’une autorité militaire !

Pas un mot sur l’engagement de Salah Hamouri auprès des prisonniers politiques palestiniens. Pas un mot sur sa précédente détention tout aussi arbitraire qui avait durée sept longues années. Pas un mot sur l’illégalité de la présence israélienne à Jérusalem Est où il a été arrêté !

Que dire de l’espérance de la libération de Salah Hamouri formulée par le quai d’Orsay ? C’est une demande claire de libération immédiate dont Salah Hamouri a besoin comme l’a immédiatement fait remarquer sa femme, Elsa Lefort.

Si Paris espère la libération de Salah, nous espérons que Paris se batte pour l'obtenir.

Publicado por Elsa Lefort en Miércoles, 25 de octubre de 2017

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde