Rédaction | Avant Garde
EDITO

Situation en Palestine : le silence d’Emmanuel Macron est insupportable

En une dizaine de jours la situation en Palestine s’est considérablement dégradée. Depuis le début du ramadan, l’extrême droite et l’armée israélienne n’ont cessé de harceler les Palestiniens se rendant dans la vieille ville. Le groupuscule d’extrême droite Lahava a été jusqu’à organiser des ratonnades en plein Jérusalem-Est. Cette réalité, le peuple Palestinien la subit depuis des décennies, mais ce qui a mis le feu aux poudres est l’expulsion de familles palestiniennes d’un quartier de Jérusalem-Est pour y installer des colons. Au même moment, l’armée israélienne a attaqué l’esplanade des mosquées allant jusqu’à l’affrontement au sein de la mosquée Al-Aqsa. Le message du Gouvernement israélien est clair : il veut expulser les Palestiniens de leur propre capitale pour contrôler intégralement la ville. Face à cette situation, les jeunes Palestiniens se mobilisent par milliers contre l’occupant israélien.

Depuis la fin de la semaine dernière et l’annonce des expulsions, il ne se passe pas une journée sans que nous ne dénombrions des centaines de blessés et des dizaines de morts. Israël use de tout son arsenal répressif pour casser les mobilisations de protestations du peuple Palestinien. Des bombardements ont éclaté entre Gaza et Israël causant la mort de plusieurs centaines de Gazaouis parmi lesquels se trouvent de nombreux enfants.

Mais, le peuple Palestinien, particulièrement les jeunes restent déterminés à ne pas se laisser faire, le cri de colère n’est pas uniquement en réaction aux événements récents, c’est un acte de Résistance face à la colonisation de leur terre. Depuis leur plus tendre enfance, ils subissent les insultes, le harcèlement, l’emprisonnement parfois la torture, et se voit refuser l’accès à leur pays. L’expulsion du quartier de Cheik Jarrah est la goutte d’eau. Les jeunes se mobilisent par dizaine de milliers contre l’occupant israéliens et en appellent à une réaction de la communauté internationale.

La communauté internationale, parlons-en. Les puissances occidentales s’enferment dans un mutisme indécent. Combien de morts, de blessés, de maisons et d’écoles détruites faudra-t-il pour qu’Emmanuel Macron ou Jean-Yves le Drian daignent s’exprimer ? Trop occupés à préserver ses intérêts économiques avec Israël, le silence complice de notre gouvernement est tout bonnement insupportable.


Nous n’avons pas le temps de tergiverser, des sanctions doivent être prises à l’égard d’Israël. La voix d’une paix juste et durable en Palestine doit être portée sur la scène internationale. La France doit agir. Tout comme la mise au banc des nations de l’Afrique du Sud avait permis de mettre fin à l’apertheid, il faut sanctionner Israël tant qu’il continuera la colonisation et l’enfermement du peuple Palestinien.