Rédaction | Avant Garde
CULTURE

Les sorties ciné de la semaine

Cette chronique a pour but de présenter chaque semaine les films qui vont sortir sur grand écran. Les longs-métrages présentés n’ont pas encore été vu en salle mais feront pour certains l’objet de critiques ultérieurement. L’auteure ne fait que donner son avis personnel construit à partir du synopsis et de la bande annonce. Des erreurs de jugement peuvent donc être commises.

A NE PAS MANQUER

Phantom Thread

“Dans le Londres glamour des années 50, le célèbre couturier Reynolds Woodcock et sa sœur Cyril sont au cœur de la mode britannique, habillant la famille royale, les stars de cinéma, les héritières, les mondains et les dames dans le style reconnaissable de la Maison Woodcock. Les femmes vont et viennent dans la vie de ce célibataire aussi célèbre qu’endurci, lui servant à la fois de muses et de compagnes jusqu’au jour où la jeune et très déterminée Alma ne les supplante toutes pour y prendre une place centrale. Mais cet amour va bouleverser une routine jusque-là ordonnée et organisée au millimètre près.“

En plus d’être le dernier rôle de Daniel Day Lewis (qui arrête sa carrière), qu’on a notamment vu dans le Lincoln de Spielberg pour lequel il a obtenu son 3eme Oscar, ce qui vaut le détour, Phantom Thread semble être un bijou de réalisation.  

Pourquoi pas

Black Panther

“T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier… “

Encore un Marvel… reste à voir si le réalisateur arrive à mêler correctement réflexion politique et héros de comics. En revanche le casting semble faire un travail intéressant.

L’Apparition

“Jacques, grand reporter pour un quotidien français reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Dans une petite ville du sud-est de la France une jeune fille de 18 ans a affirmé avoir eu une apparition de la Vierge Marie. La rumeur s’est vite répandue et le phénomène a pris une telle ampleur que des milliers de pèlerins viennent désormais se recueillir sur le lieu des apparitions présumées. Jacques qui n’a rien à voir avec ce monde-là accepte de faire partie d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces événements.“

Après le succès de Marguerite, Xavier Giannoli revient avec un sujet intéressant. Il s’intéresse alors à la foi et à la religion. Porté par un casting prometteur (Vincent Lindon) l’Apparition semble digne d’intérêt et peut valoir le détour.

Un jour ça ira

“Djibi et Ange, deux adolescents à la rue, arrivent à l’Archipel, un centre d’hébergement d’urgence au cœur de Paris. Ils y affrontent des vents mauvais, des vents contraires, mais ils cherchent sans relâche le souffle  d’air qui les emmènera ailleurs. Et c’est avec l’écriture et le chant qu’ils s’envolent… et nous emportent.  Une plongée au coeur de l’Archipel, un centre qui propose une façon innovante d’accueillir les familles à la rue.”

DOCUMENTAIRE – Un sujet intéressant et rarement traité. On espère que la mise en scène en sera pas trop chargée en pathos. Prometteur  

Je vous déconseille

Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre

“Deux ans ont passé. Sébastien est à l’aube de l’adolescence et Belle est devenue maman de trois adorables chiots. Pierre et Angelina sont sur le point de se marier et rêvent d’une nouvelle vie, ailleurs… Au grand dam de Sébastien qui refuse de quitter sa montagne. Lorsque Joseph, l’ancien maître de Belle, ressurgit bien décidé à récupérer sa chienne, Sébastien se retrouve face à une terrible menace. Plus que jamais, il va devoir tout mettre en œuvre pour protéger son amie et ses petits…“

Heureusement que c’est le dernier. Le film semble pomper dans le nostalgique au possible.

Le Retour du Héros

“Elisabeth est droite, sérieuse et honnête. Le capitaine Neuville est lâche, fourbe et sans scrupules. Elle le déteste. Il la méprise. Mais en faisant de lui un héros d’opérette, elle est devenue, malgré elle, responsable d’une imposture qui va très vite la dépasser…”

Encore une mauvais choix pour Jean Dujardin. Le scénario n’est pas grandement digne d’intérêt.