sorties-cine-de-semaine-20Affiches des films
CULTURE

Les sorties cinéma de la semaine

Cette chronique a pour but de présenter chaque semaine les films qui vont sortir sur grand écran. Les longs-métrages présentés n’ont pas encore été vus en salle mais feront pour certains l’objet de critiques ultérieurement. L’auteure ne fait que donner son avis personnel construit à partir du synopsis et de la bande annonce. Des erreurs de jugement peuvent donc être commises.

A NE PAS MANQUER

En Guerre

DRAME – “Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées, les 1100 salariés, emmenés par leur porte‑parole Laurent Amédéo, refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi.”

Un film éminemment d’actualité par le réalisateur de La Loi du Marché qui revient sur les combats syndicaux des salariés pour conserver leur emploi face à un capitalisme de marché plus que présent. En Guerre met en lumière les luttes syndicales face aux liquidations d’entreprises dans une mise en scène au plus proche du réel, et ça réveille !  

POURQUOI PAS

Manhattan stories

Une journée à Manhattan. Dès le réveil, Benny, fan de vinyles collectors et de chemises bariolées n’a qu’une obsession : aller récupérer un disque rare de Charlie Parker. Mais il doit aussi gérer la déprime de son coloc Ray qui ne sait comment se racheter après avoir posté en ligne, en guise de vengeance, des photos de nu de sa copine. Pendant ce temps, Claire, chroniqueuse judiciaire débutante passe sa première journée sur le terrain aux côtés de Phil, journaliste d’investigation pour un tabloïd ayant des méthodes douteuses pour obtenir un scoop. Leur enquête va les mener jusqu’à Jimmy, un horloger qui pourrait détenir, sans le savoir, les preuves d’un meurtre. Quelques blocks plus loin, Wendy, une étudiante désabusée du monde actuel, tente de persuader sa meilleure amie Mélanie qu’idéaux féministes et désirs sexuels ne sont pas incompatibles. S’ils ne se croisent pas toujours, une connexion existe entre tous : l’énergie de New-York.

L’exercice des histoires qui se lient est toujours difficile, et on tombe souvent dans le 5 films en 1. Espérons alors que Manhattan Stories, qui propose un scénario plutôt intéressant ne tombe pas dans le piège et arrive à se démarquer.  Il aborde alors des sujets de société actuels dans la société américaine et new-yorkaise.

Corpo Elétrico

« Nouveau venu à Sao Paulo, Elias tente de trouver un équilibre entre son travail dans une usine de textile et ses rencontres amoureuses sans lendemain. Il se sent de plus en plus prisonnier de la routine et sous pression. Sa nouvelle amitié avec ses collègues de travail va lui permettre de s’échapper. Il découvre alors la vie nocturne de sa ville et ses possibilités insoupçonnées. »

En renouvellement constant, le cinéma brésilien prend un coup de jeune et raconte de nouvelles histoires. Comme l’indique son titre Corpo Electrico semble être un film électrique, célébrant la nuit et ses moments de vie sans oublier de dénoncer la précarité de la société brésilienne et de ses ouvriers.

Des Spectres hantent l’Europe

« La vie quotidienne des migrants et réfugiés dans le camp de fortune de Idomeni, en Grèce. En attendant de traverser la frontière : des queues pour manger, pour boire du thé, pour consulter un médecin. Un jour, l’Europe décide de fermer ses frontières une bonne fois pour toutes. Les « habitants » de Idomeni décident, à leur tour, de bloquer les rails qui traversent la frontière. »  

Il est important de porter à l’écran l’histoire de ces hommes et de ces femmes vivant dans les camps de réfugiés et subissant une politique répressive de la part des instances européennes. Le choix de documentaire semble le meilleur choix pour parler de sujet récents, les réalisateurs ayant une responsabilité devant les acteurs principaux de ces mouvances. Le seul spectre qui hante l’Europe c’est celui du communisme.

JE VOUS DÉCONSEILLE

Deadpool 2

“L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque ! Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.”

Etait-il nécessaire de réaliser une suite à un film Marvel pas trop mal réussi ? Le deuxième de volet de Deadpool semble tomber dans la caricature et le grotesque quand le 1er optait pour l’humour. Deadpool s’inscrit tout de même dans l’univers Marvel et propose ainsi une réalisation satisfaisante avec des scènes de combat réussie.