Avant-Garde | Rédaction
EDITO

Une élection qui appelle à redoubler d’effort dans les luttes

Les résultats des élections européennes sont inquiétants. L’extrême droite parade en tête suivie par le parti du président de la République. Si ce dernier échoue à prendre la première place, il a mis en place le duel dont il rêvait. La gauche est éclatée et plus faible que jamais, la percée écologiste est trop contradictoire pour y voir l’avenir d’un véritable camp du progrès social.

Le score du PCF est lui aussi une déception . La campagne a pourtant été dynamique, belle et remarquée. Notre tête de liste a su s’imposer par son calme et son sens de la formule lors de tous les débats auquel il a été convié. C’est ici peut être le problème, c’est que des règles injustes ont fait qu’il n’a pas été convié à tous les débats. Les sondeurs, pourtant pas vraiment fiables, ont joué l’élection à la place des électeurs et y sont partiellement parvenus.

Le secrétaire national du Parti communiste, Fabien Roussel, tout comme Ian Brossat notent toutefois qu’il faut apprécier ce score comme le premier retour du PCF à une élection nationale depuis 12 ans. Les stratégies d’alliances électorales n’ayant plus lieu, l’étiquette PCF est malheureusement quelque peu nouvelle pour nombre d’électeurs et électrices.

Le Parti communiste a toutefois prouvé qu’il pouvait encore se mettre en ordre de bataille à l’approche de son centenaire. Les jeunes communistes, qui fêteront le même âge l’année prochaine, étaient à ses côtés partout. Nous, les communistes, nous n’arrêtons pas de faire de la politique entre les temps de campagnes électorales. Nous étions présent·e·s vendredi dernier avec les lycéennes, lycéens, étudiantes et étudiants qui défilaient face à l’urgence de combattre le réchauffement climatique.

Nous continuerons. Nous continuerons également de nous battre pour le droit à l’éducation, à l’emploi, contre les discriminations, sexistes ou racistes. Nous serons de toutes les luttes pour que le progrès social retrouve le chemin de la victoire. Bien plus qu’une échéance électorale, c’est pour défendre la justice et l’égalité sociale que nous sommes communistes et que nous luttons au quotidien !

Camille Lainé
Camille Lainé
Secrétaire Générale du MJCF