voeux-mjcf-camille-laine-va-mener-jeunes-communistes-combatCamille Lainé | Avant Garde
FRANCE

Voeux du MJCF, Camille Lainé va mener les jeunes communistes au combat

Samedi soir, le MJCF présentait ses vœux par la voix de sa secrétaire générale Camille Lainé. Devant deux cent jeunes, place du Colonel Fabien, la jeune militante a tenu un discours combatif face aux projets gouvernementaux et la situation internationale.

Mobiliser contre le plan étudiant

Devant une assistance à l’écoute, la jeune militante a d’emblée attaqué le gouvernement sur ses mesures d’austérité notant au passage que :

“Le président start up n’a pas attendu longtemps avant de remettre en marche très vite son bulldozer de démolition sociale.”

Dénonçant avec force la baisse des APL décidée cet été par le gouvernement, elle a également tenu à avoir un mot sur la suppression des contrats aidés. La principale cible de sa verve était le plan étudiant.

“Ce plan concerne, bien sûr, les étudiants, mais aussi et surtout les lycéens qui pour ceux qui sont dans la période des choix vont d’ores et déjà se confronter à une nouvelle plateforme et subir la sélection, et pour les générations qui arrivent, voir cette logique conditionner toute leur scolarité..”

La dirigeante a particulièrement pointé la contradiction du gouvernement qui prétend s’attaquer à l’échec alors qu’il a baissé les APL aggravant les difficultés financières pour nombre d’étudiants. Elle a ensuite plus globalement dénoncé la logique du gouvernement qui a conduit à la réforme en cours :

“Mettant en exergue les honteux tirages aux sort effectués à l’entrée de certaines filières, le gouvernement en a rejeté la faute sur l’infrastructure informatique chargée de l’affectation des bacheliers. Pourtant ce n’est pas APB qui a réduit les budgets par étudiants attribués aux universités. Ce n’est pas non plus lui qui a sciemment organisé la pénurie de places pour pouvoir tester les pires méthodes et s’en servir pour justifier la sélection.

[…]

Désormais le bac n’est plus une clef d’accès à l’enseignement supérieur. Sous l’apparence de s’attaquer à des dysfonctionnements d’ordre logiciel, le gouvernement a réussi à faire passer l’idée que l’enseignement public ne s’adressait plus à tous.  “

Camille Lainé a continué sa démonstration en expliquant l’accroissement des inégalités qu’allait provoquer cette réforme.

“On sait les biais causés par les études de dossiers. On est pas dupes, notre société est traversée par de nombreuses discriminations, le reste aussi. Nous sommes trop ancrés dans cette réalité des jeunes pour savoir lesquels d’entre nous en feront les frais ! Ce ne sont pas les enfants de Bernard Arnault ou de Pierre Gattaz qui exploseront en vol pour rentrer dans le tableau des pertes et profits mais bien les jeunes de nos milieux.”

C’est avec un appel à la mobilisation et un rappel historique que la militante communiste a conclu sa tirade.

“Le MJCF, et sa branche étudiante l’UEC, va mettre toutes ses forces dans cette bataille pour faire reculer le gouvernement et le président de la République. Il y a des lignes à ne jamais franchir, en 1986, contre la Loi Devaquet, la rue l’avait déjà rappelé. Aujourd’hui nous serons là, debouts et de toutes les luttes !”

Développer la solidarité avec la lutte palestinienne

La dirigeante, connue pour son engagement pour la Palestine, a accordé une large place aux annonces de Trump. Camille Lainé, qui s’est rendue plusieurs fois en Palestine, y était en octobre dernier, où elle a notamment pu rencontrer les parents de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, détenu arbitrairement par Israël.

Elle a longuement détaillé la situation catastrophique que vivent les palestiniens, notamment à Gaza, où la pénurie d’eau potable guette. Elle a fustigé avec force les annonces de nouvelles colonies faites par le gouvernement de Netanyahou les reliant directement aux déclarations du président américain :

“Par ses déclarations Trump a permis au gouvernement Israélien de se sentir légitime de commettre les pires horreurs. “

La secrétaire générale du MJCF a par la suite attaqué le Président de la République pour son accueil de Nétanyahou en novembre dernier. Elle a notamment fait le lien avec l’emprisonnement de Salah Hamouri et le peu d’empressement qu’a montré le gouvernement pour obtenir sa libération. Elle a notamment rappelé les derniers éléments rendus publics :

“Fabien Gay, sénateur communiste de Seine Saint Denis, a interpellé le gouvernement pour que celui-ci agisse pour faire libérer Salah. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères a répondu que le gouvernement attend toujours des réponses.

Mais combien de temps allons-nous encore attendre ? Le temps presse, Salah Hamouri ne doit plus rester une minute de plus en prison. 150 jours en prison sans raison, enfermé par l’arbitraire. 150 jours de prison parce que militant, parce que luttant pour la liberté de son peuple. Dès la première seconde en prison c’était déjà une seconde de trop. “

Elle a ensuite détaillé la stratégie israélienne d’emprisonnement des militants palestiniens, son caractère systématique et notamment son utilisation contre des enfants au mépris du droit international.

“Il y a plus de 6300 prisonniers politiques palestiniens et le chiffre ne fait qu’augmenter. La répression s’accélère depuis quelques semaines, on le voit avec l’arrestation de Ahed Tamimi et de sa mère, et de tous les enfants arrêtés récemment.”

La militante communiste a ensuite terminer son discours sur l’engagement des jeunes communistes à lutter pour obtenir la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens.

“Partout en France les jeunes communistes seront présentes et présents pour exiger la libération de Salah et de tous les prisonniers politiques palestiniens et faire pression sur notre gouvernement pour qu’enfin il agisse pour faire cesser l’impunité d’Israel !”

Le discours a été chaleureusement accueilli par de longs applaudissements suivis du chant de “La Jeune Garde”, l’hymne des jeunes communistes.

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde