MJCF, Artiste C215
CULTURE

Centenaire du PCF et du MJCF : un jubilé militant et populaire !

Alors que les militants communistes s’apprêtent à honorer le centième anniversaire de leur parti, c’est depuis le 1er novembre que le MJCF a fêté cet anniversaire en commémorant le Congrès de la Bellevilloise de 1920 qui vit l’adhésion d’une majorité des Jeunesses Socialistes à l’Internationale Communiste des Jeunes, définitivement à l’avant-garde politique. Cent ans plus tard, c’est cette fois de concert que les militants du MJCF et du PCF organisent des initiatives dans leurs fédérations, à l’heure des restrictions sanitaires et de la numérisation des évènements publics, pour faire de leur centenaire un événement politique populaire et résolument tourné vers l’avenir ! Expositions, débats, ouvrages littéraires et artistiques font déjà le bonheur des adhérents comme des sympathisants conviés à des rendez-vous qui étoffent l’agenda de cette fin d’année 2020.

« 100 d’histoire de France et du PCF sur les murs » 

Le Siège du PCF à Paris accueille dans son Espace Niemeyer une programmation particulièrement ambitieuse, qui prévoit plusieurs initiatives. L’exposition «100 d’histoire de France et du PCF sur les murs » organisée en collaboration avec la Fondation Gabriel Péri, véritable pilier de la mémoire du PCF avec le concours des archives départementales de la Seine-Saint-Denis, revient sur une véritable épopée politique ayant comme support l’affiche. 

L’exposition, articulée autour des grands combats historiques du PCF, est restituée en format numérique sur le site de la Fondation. Dans le même temps, c’est le street-artiste C215 qui met à l’honneur les figures communistes de la Résistance avec des portraits esquissés sur des unes de l’Humanité et exposés sur des panneaux de métal autour de la coupole de Niemeyer. 

Une continuité de la riche histoire culturelle d’un parti ouvert à la création engagée, en opposition à l’austérité intellectuelle. 

« Libres comme l’art, trésors donnés, trésors prêtés »

Initialement prévu pour septembre et finalement reportée à une date ultérieure, l’exposition « Libres comme l’art, trésors donnés, trésors prêtés » devrait également être accueillie dans le bâtiment de Colonel Fabien. Le projet souhaite une ouverture grand public, prévoyant de mettre en valeur l’importante collection du Parti Communiste Français, dont des œuvres de Pablo Picasso, Marcel Duchamp, Alberto Giacometti, Edouardo Arroyo ou Bernard Rancillac pour ne citer qu’un pan de la pléthore d’artistes du XXe siècle ayant gravité autour de la sphère intellectuelle communiste. 

Les artistes d’aujourd’hui sont également mis à l’honneur avec la participation exclusive du collectif d’art contemporain urbain 9e Concept, témoignant d’une actualité artistique d’avant-garde toujours en lien avec un engagement politique. En attendant de pouvoir se déplacer en liberté et de se rendre dans les lieux culturels, d’autres médias permettent de remédier à l’impatience des futurs visiteurs, à commencer par les réseaux sociaux qui tiennent lieu d’ agoras où toutes les initiatives sont abondamment relayées.

Des beaux livres pour se souvenir et apprendre

Du côté des librairies, leur réouverture n’aura jamais été aussi militante. C’est un rayon entier qui peut être consacré au centenaire du PCF tant on compte déjà de sorties d’ouvrages sur le sujet. 

Guillaume Roubaud-Quashie, historien et directeur de la revue Cause commune, coordonne le catalogue de l’exposition d’affiches qui se trouvera aux côtés du catalogue de « Libres comme l’art » de Renaud Faroux et Yolande Lasne.  Le directeur de la Maison Triolet Aragon pilote également « 100 ans de parti communiste français », ouvrage ayant fait collaborer de nombreux chercheurs historiens. Ce travail, qui s’annonce déjà comme une référence sur le sujet, invite le lecteur initié comme profane à découvrir le phénomène politique communiste depuis le Congrès de Tours, toujours relai d’une histoire vivante.

De belles fêtes de fin d’année se profilent pour les communistes qui s’offrent un beau rayonnement culturel, avec les préparatifs d’une présidentielle que les militants attendent comme une apothéose. 2021 s’annonce de bon augure pour ouvrir un nouveau siècle de lutte et de conquête pour le communisme français, que son mouvement de jeunesse empêche définitivement de prendre des rides !