MJCF 31
INTERNATIONAL

“Je ne connaissais pas Marwan Barghouti”

De la diffusion d’une pétition partout en France à l’organisation d’un tournoi de foot solidaire, les jeunes communistes luttent pour la paix en Palestine.

Depuis plus de 11 ans, les jeunes communistes militent pour les droits du peuple palestinien à travers une campagne internationale. Cette campagne “a permis l’adhésion de nombreux jeunes au MJCF, une visibilité importante et de nombreux contacts à l’international comme en France” précise Jeanne Péchon, animatrice de la campagne.

En octobre, et dans toute la France, de nombreuses initiatives ont été organisées par les jeunes communistes à Paris, Bordeaux, Tours, Pau, Nantes, Charleville-Mézières. 

Une militante rencontrée à Lyon lors d’une diffusion de tracts nous explique : “La campagne a deux axes : ​​la reconnaissance de l’Etat de Palestine par la France et la libération de Marwan Barghouti et de l’ensemble des prisonniers politiques palestiniens”. 

Des milliers de signatures pour la pétition

A la fac de Lyon, les militants communistes font signer une pétition pour la reconnaissance de l’État de Palestine. Celle-ci permet aux étudiants rencontrés d’échanger sur la lutte du peuple palestinien, mais aussi de laisser son contact pour de prochaines initiatives. 

“Je ne connaissais pas Marwan Barghouti, mais la question palestinienne m’intéresse. Si une soirée-débat, une conférence ou une action est organisée, j’aimerais bien venir écouter, voire donner un coup de main !”, nous confie un étudiant juste après avoir laissé ses coordonnées.

Pour visibiliser la pétition, les députés, sénateurs, et les élus locaux sont interpellés par le MJCF. Des militants dans certains départements souhaitent même que Marwan Barghouti soit nommé citoyen d’honneur d’une commune pour populariser son incarcération injuste et demander sa libération.

Un tournoi de foot à Toulouse

A Toulouse, nous retrouvons Bastien Bonnargent, coordinateur départemental pour le MJCF de Haute-Garonne. Les jeunes communistes y organisent un tournoi de foot en solidarité avec le peuple palestinien. 

Pendant plusieurs semaines, les militants sont allés sur les lycées, les facs et les Cité-U sur lesquels ils ont l’habitude de militer pour inviter au tournoi. Plus de soixante jeunes ont répondu à l’appel, et ont chaussé les crampons pour la Palestine. 

L’Association France Palestine Solidarité était présente, et a pu parler du peuple palestinien aux sportifs. 

Bastien nous explique la philosophie de la journée : 

“L’idée d’aujourd’hui c’était de conjuguer sport populaire et solidarité internationale. C’était aussi important pour nous de proposer l’accès au sport à des jeunes qui ne sont pas forcément inscrits dans un club, qui n’ont pas l’habitude de faire du foot. Nous pensons sincèrement que ces évènements de masse peuvent jouer un rôle déterminent dans la popularisation de la cause palestinienne. C’était un événement organisé par les jeunes et pour les jeunes !”.

La prochaine grande date de mobilisation nationale au sujet de cette campagne est le 29 novembre, journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.