CCO Domaine Public
SPORT

Le monde du sport à l’arrêt

Alors que la crise sanitaire touche bon nombre de pays, le monde du sport et ses nombreuses compétitions sportives s’en trouve de fait impacté. Ses dernières semaines les déclarations se sont succédées quant au report ou l’annulation de compétitions nationales ou internationales. Voici un petit tour d’horizon sur ce que cela implique. 

Un report des Jeux olympiques à 2021

Le 24 mars dernier, le Japon, pays organisateur des JO 2020 a annoncé le report des Jeux olympiques et paralympiques qui devaient se tenir du 24 juillet au 7 août 2020. Le Comité international olympique a annoncé par la suite que les Jeux olympiques et paralympiques se tiendraient à l’été 2021. Le lieu ne change pas et les dates sont d’ores et déjà connues. Les Jeux se dérouleront à Tokyo du 23 juillet au 8 août 2021 pour les Jeux olympiques et du 24 août au 5 septembre 2021 pour les Jeux paralympiques. C’est la troisième fois de leur histoire que les Jeux olympiques sont reportés. Les deux Guerres mondiales avaient en effet entrainé le report puis l’annulation des Olympiades. 

Ce report modifie en profondeur le calendrier des sports qui devaient prendre part à la plus grande compétition sportive du monde. En effet, les mondiaux qui devaient avoir lieu après les JO seront également décalés afin de permettre une meilleure préparation physique de l’événement par les athlètes.  

Du côté des qualifications, les sportifs et les sportives qui avaient déjà leur ticket en poche pour Tokyo 2020 seront d’office qualifié·e·s pour 2021, cela représente environ 57 % des 11 000 participant·e·s. Le sujet des qualifications est encore sur la table pour les 43 % restant. En effet, il s’agit maintenant de savoir comment les qualifications vont être organisées dans la mesure où bon nombre de tournois qualificatifs ont été interrompus ou annulés, c’est le cas notamment de la boxe. Les fédérations devront en accord avec le Comité international olympique déterminer le nouveau processus de qualification et les critères de celui-ci. 

Le football pas épargné

Les différentes compétitions du ballon rond sont aussi à l’arrêt. L’UEFA a elle aussi annoncé le report de toutes les rencontres internationales (amicales et officielles) prévues au mois de juin. La Ligue des Champions et l’Europa League sont en effet suspendues pour la saison 2019-2020 afin de laisser la possibilité aux championnats nationaux de se tenir après le confinement. La date de la fin des championnats nationaux est déjà fixée au 3 août 2020. 

En France, la Ligue 1 et la Ligue 2 ont connu moult remous. Alors que certains envisageaient une saison blanche, que d’autres préconisaient  un arrêt à la dernière journée complète des championnats, Jean Michel Aulas le président de l’Olympique Lyonnais souhaitait lui faire une moyenne de ces dernières années. Cette dernière ne faisait pas l’unanimité dans la mesure où le classement en date avantageait certains clubs et laissait en ballotage des clubs qui auraient pu se refaire dans la suite de la compétition. De manière générale, ces deux scénarios posaient des soucis, d’une part pour celles et ceux qui souhaitent voir la conclusion sur le terrain, mais surtout pour les qualifications à l’Europa League.

La récente annonce de l’UEFA permettra sans doute de sortir la tête du guidon, bien qu’il restera pas moins de 10 journées à organiser donc 23 dates en réalité d’ici le 3 août 2020, que certains contrats de joueurs prennent fin le 30 juin prochain, et que la question se pose sur la date de reprise des entrainements. 

Du côté de l’Euro maintenant

Les barrages masculins prévus en juin pour l’Euro 2020 sont reportés à l’automne et l’Euro qui devait se dérouler cet été dans pas moins de 16 pays aura lieu en 2021, mais des interrogations demeurent sur le lieu. 

L’Euro féminin prévu initialement de juin à juillet 2021 en Angleterre est également reprogrammé dans la mesure où l’Euro masculin aura lieu aux mêmes dates. Le fait de ne pas organiser ces événements au même moment est louable dans la mesure où le football féminin ne sera pas, pour une fois, invisibilisé. 

Une quatrième voie

Une quatrième voie évoquée par Jean Pierre Rivière, le président de l’OGC Nice semble toutefois bien plus intéressante. En effet celui-ci fait la proposition de finir la saison actuelle courant octobre novembre et de démarrer la prochaine Ligue 1 début février 2021. Cette vision se pose ainsi  sur le long terme pour les prochaines années et permettrait aux clubs de souffler : “On peut intégrer l’Euro en juin et nous finissons fin octobre. En 2022 on fait une petite trêve en août et le même déroulement avec la coupe du monde dans la foulée” 

Basket, Handball et Rugby à la même enseigne. 

Les différentes fédérations ont annoncé successivement l’arrêt définitif des championnats, qu’ils soient départementaux, régionaux ou nationaux, notamment les différentes coupes de France pour la saison 2019-2020. 

La ligue féminine de Basket, l’élite du Basket français n’est pour l’instant pas concernée par ces mesures. La décision devrait être prise le 10 avril prochain. 

Un possible report du Tour de France ? 

Alors que le Tour d’Italie et de Romandie sont annulés, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a évoqué un la tenue du Tour de France possiblement à huis clos. Il doit en effet avoir lieu du 17 juin au 19 juillet. Mais pour Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, « il n’y aura pas de Tour de France à huis clos, le Tour c’est la ferveur », rappelant ainsi l’importance de cet événement populaire pour la population. D’autres dates sont envisagées, la plus grande compétition de vélo pourrait être elle aussi reportée d’un mois au cours de l’été si les conditions sanitaires le permettent. 

Wimbledon annulé, Roland Garros reporté 

Le tournoi international de Tennis organisé par les Britanniques, Wimbledon, qui devait se dérouler du 29 juin au 12 juillet est annulé. La 134e édition aura lieu du 28 juin au 12 juillet 2021. On aurait pu penser qu’il aurait été de même pour Rolland Garros, mais la Fédération française de Tennis a choisi de reporter la compétition après l’été, du 20 septembre au 4 octobre. 

Face à cette décision de la fédération, les instances internationales qui n’ont pas été consultées ont tiré la sonnette d’alarme. En effet, la Leaver Cup, organisée en Suisse cette fois-ci a lieu du 21 au 23 septembre, et bon nombre de joueurs devant participer à Roland Garros se sont engagés sur cette compétition. Roland Garros pourrait subir le même sort que Wimbledon et se dérouler à l’été prochain. 

Et pour les athlètes ? 

Pour les sportifs et les sportives sur-entrainé·e·s, le confinement et les modifications des calendriers ont un impact sur leur condition physique. En effet, pour ces athlètes de haut niveau, l’entraînement et la préparation physique sont nécessaires pour assurer sur les terrains, dans les bassins, les rings ou sur un vélo. Même si l’entraînement se poursuit à la maison et de manière individuelle à l’image d’Eugénie Le Sommer et de Wendy Renard, les conditions ne sont pas les mêmes, et les préparateurs physiques ne sont pas présents. 

L’activité sportive est modifiée. Bon nombre de sportifs et de sportives de haut niveau font preuve d’imagination et utilisent le système D pour garder la forme et maintenir tant bien que mal leur condition physique. Si la reprise des entraînements classiques n’est pas pour l’instant fixée dans les calendriers, il sera nécessaire d’avoir une phase d’adaptation pour ces athlètes avant la reprise des compétitions afin d’éviter toute blessure.