Avant-Garde | Rédaction
A LA UNE

L’édito de Camille Lainé

Un début d’année qui n’en finit pas de secouer !

Décidément les réactionnaires sont bien en forme en ce mois de janvier. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que nous aussi.

La semaine a commencé fort à l’international avec Mike Pence le vice président américain qui s’est rendu en Israel et qui a fait un discours lundi devant la Knesset. Discours scandaleux, mais scandaleusement historique, puisqu’il a fait une farandole de référence à la religion et à la bible dans son intervention, a expliqué que dès fin 2019 l’ambassade des états unis auraient déménagé à Jérusalem et s’est même permis de faire des parallèles historiques entre Israel et les états unis en utilisant, habilement, le mot “colons”.

Les parlementaires arabes ont essayé de protester et de brandir des tract “Jérusalem est la capitale de la Palestine” ils se sont fait dégager sans ménagement. “La seule démocratie du proche orient” comme ils disent…

Pendant que Mike Pence piétinent allègrement le processus de paix à Tel Aviv, Mahmoud Abbas était à Bruxelles, il a refusé de rencontrer le vice président américain, et était au siège de l’UE pour interpeller les états membres et les appeler à reconnaître l’état palestinien.

La France doit agir pour reconnaître l’état palestinien et faire cesser les agissements d’Israël ! Vu les réactions des Etats Unis il faut, plus que jamais, que les autres puissances réagissent ! Les Jeunes Communistes se mobilisent partout en France pour le rappeler !

En France, c’était pas la joie non plus. Notre cher ministre a daigné nous donner les premiers éléments de la réforme du BAC. Dans la même veine que le plan étudiants, c’est les inégalités qui sont renforcées !

Les années de lycées seront désormais découpées en semestre, pour pouvoir diviser en deux les épreuves terminales du Bac, de faire choisir des options plus tôt et de fait entamer la spécialisation plus tôt. Les lycéens devront choisir deux matières majeures et deux mineures. Les autres matières étant un tronc commun obligatoire. Les possibilités de combinaisons de matières majeures seront fixées mais seront assez nombreuses. Trop nombreuses pour être proposées toutes dans chaque établissement.

En gros, la nouvelle réforme propose de renforcer les inégalités territoriales et de faire une concurrence entre les lycées… Fini les contenus identiques sur tout le territoire. Sans compter le grand oral de fin qui est un examen qui véhicule énormément de discriminations…

Il y a 10 ans jours pour jours les lycéens avaient mis en échec une réforme de ce genre, on est pret.e.s à remettre le couvert !

Dès le 1er février les organisations de jeunesses seront dans la rue pour dire non à la sélection !

On lachera rien !

Camille Lainé
Camille Lainé
Secrétaire Générale du MJCF