Avant-Garde | Rédaction
EDITO

L’édito de Camille Lainé

Netanyahou : La France va-t-elle vraiment accueillir en grande pompe un criminel de guerre ?

Depuis des semaines de centaines de Palestinien.ne.s ont été tué·e·s et des milliers blessé·e·s par l’armée israélienne alors qu’ils manifestent pacifiquement pour le droit au retour. Le monde entier a pu voir des images de manifestant·e·s désarmé·e·s se faisant tirer dessus à l’arme de guerre.

Même si certaines condamnations ont été plus que molles dans la communauté internationale, aucun pays du monde à part les Etats-Unis n’a défendu Israël. Des centaines de milliers de personnes manifestent à travers le monde pour soutenir le peuple palestinien.

Les habitants de Gaza, soutenus par l’autorité palestinienne, viennent de déposer un dossier devant la cours pénale internationale pour crime de guerre. On espère qu’enfin cela aboutira et que des sanctions seront prises.

La France a condamné les massacres, mais malgré cela, Emmanuel Macron doit recevoir en grande pompe Netanyahou le 5 juin au Grand Palais pour inaugurer la saison croisée Israël/France – France/Israël. Le Premier ministre a annulé la semaine dernière sa visite en Israël pour le même sujet avec une excuse tirée par les cheveux.

Le président doit annuler cette visite en expliquant clairement qu’il n’est pas possible de recevoir un chef d’état accusé de crime de guerre et qui a sur les mains le sang de centaines et centaines de palestinien.ne.s. La France pays des droits de l’Homme ne peut pas cautionner cela. Sans oublier que notre concitoyen Salah Hamouri est en prison sans aucune charge contre lui depuis le 23 août dernier, encore une raison de plus qui doit pousser la France à réagir.

De nombreux intellectuel·le·s ont lancé une pétition pour demander l’annulation de la saison croisée, pour ne pas cautionner les actes inhumains israéliens et pour rappeler qu’Israël ne respecte ni les droits de l’homme ni le droit international !

Cette pétition est à soutenir et la France doit enfin prendre ses responsabilités !

Pas de courbettes mais des sanctions face à un état criminel !

Il est temps d’agir !

Camille Lainé
Secrétaire Générale du MJCF