Avant-Garde | Rédaction
EDITO

L’édito de Camille Lainé

Salah : 1 an d’incarcération arbitraire

365 jours en prison sans aucune raison. 365 jours sans voir sa femme, son fils et toute sa famille, 365 jours sans liberté.

Depuis 1 an Salah est en prison sans aucun motif, la parodie de justice israélienne se servant de ses règles de tribunal militaire pour le maintenir en détention administrative sans aucun procès.

Salah est résident de Jérusalem Est mais il est aussi français, alors comment est ce possible que la France n’est pas encore agit fermement pour faire sortir notre concitoyen de sa cellule ? C’est bien là tout l’enjeu.

De nombreux et nombreuses parlementaires, dont bien sûr des parlementaires communistes, sont intervenu·e·s pour exiger la libération de Salah et pousser la France à agir. Beaucoup de villes communistes ont adopté des voeux en faveur de la libération de Salah. Toutes ces actions visent à faire pression sur le gouvernement pour les faire réagir !

La France s’est déjà prononcée pour la libération de Salah mais très timidement, face à Israël il faut de la fermeté et de l’action, les seules paroles ne suffiront pas.

Et que dire du double discours ? Comment accepter que quelques jours après que le gouvernement se soit indigné sur les massacres à Gaza, Benyamin Netanyahou est reçu en grande pompe par Emmanuel Macron ?

Il faut faire cesser l’impunité d’Israël, on ne peut plus les laisser piétiner sans cesse le droit international. La France, grande puissance mondiale, doit taper du poing sur la table et si, enfin, elle le fait c’est certain que les choses bougeront.

Partout en France, nous continuerons le combat pour la Palestine et pour la liberté de notre camarade et de toutes et tous les autres prisonnier.e.s politiques, on ne t’oublie pas Salah !

Camille Lainé
Camille Lainé
Secrétaire Générale du MJCF