Domaine public
SPORT

Les jeux olympiques d’hiver de Pékin menacés mais attendus

A moins de 100 jours des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Pékin, la pandémie de Covid-19 pèse sur la compétition sportive. Les Jeux doivent se dérouler du 4 au 20 février 2022 et rassembler 2 900 athlètes issus de 85 pays.

Pour l’instant, le huis clos qui avait frappé les Jeux d’été de Tokyo est exclu. Cependant, le Comité olympique international a annoncé qu’il n’y aura pas de touristes étrangers à Pékin. 

Afin d’éviter les contaminations, les sportifs seront soit vaccinés ou soit isolés pendant trois semaines en Chine. La cérémonie du passage de la flamme à Athènes s’est déroulée sans spectateurs.

Les craintes sur la tenue des Jeux en février se basent sur le report à une date inconnue du marathon de Pékin (prévu  initialement le 31 octobre dernier), quelques jours après le report du marathon de Wuhan.

15 sports d’hiver programmés

En France, les Jeux Olympiques 2024 de Paris risquent de faire de l’ombre aux sports d’hiver, moins médiatisés. La visibilité médiatique des Jeux d’hiver permettrait en revanche de faire connaître ces sports auprès d’un public très large.

Il s’agit du biathlon, du bobsleigh, du hockey sur glace, du curling, du patinage artistique, du patinage de vitesse, du skeleton, de la luge, du ski alpin (de piste), du ski de fond, du ski acrobatique, du snowboard, du combiné nordique, et encore du saut à ski. Au total, les athlètes vont se disputer 109 épreuves.

La France avait obtenu son record de médailles d’or (5) lors des derniers Jeux d’hiver à PyeongChang, en Corée. Déjà, elle avait battu son record de médailles (15) en 2014 à Sotchi. Une belle progression prometteuse pour les athlètes français à Pékin. 

Cet hiver, plusieurs champions et championnes composeront ainsi la délégation française.

Les performances des athlètes d’été français à Tokyo avaient suscité beaucoup d’émotions en France. Le rapprochement entre les Jeux d’été et ceux d’hiver peut aussi bien entretenir l’intérêt populaire pour les Jeux, ou lui nuire. La diffusion et la médiatisation comptent évidemment. 

Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde