Fusée Soyouz CC0 | Domaine Public espace-conquete-communiste-exploitation-capitalisteFusée Soyouz CC0 | Domaine Public
INTERNATIONAL

L’espace : conquête communiste, exploitation capitaliste ?

Alors que le Luxembourg n’éveille pas vraiment de souvenir de pionnier de la conquête spatiale, le duché a voté une loi autorisant les entreprises présentes sur son sol à exploiter les ressources spatiales.

De la finance à l’espace, le mépris du droit

Le petit pays est principalement connu pour sa législation plus qu’accommodante avec les acteurs de la finance. Bien que membre de l’Union Européenne, le Luxembourg ne se prive pas de livrer une féroce concurrence fiscale à ses voisins.

Le pays est dans les faits un paradis fiscal utilisé par les banques pour placer des milliards d’euros d’actifs qui représentent aujourd’hui 200 fois son PIB. Cette dépendance au secteur financier semble pousser le gouvernement luxembourgeois à diversifier l’économie du pays.

Cette loi prévoit qu’une entreprise disposant d’un bureau dans le duché et ayant reçu l’agrément des autorités, qu’on imagine aisément payant, pourra alors s’approprier des ressources spatiales.

Dans les faits, il semble qu’une telle appropriation aille à l’encontre du principal  traité international en la matière dont le Luxembourg  est pourtant signataire. Le traité de l’espace signé à l’origine par l’URSS et les Etats-Unis a été rompu par ces derniers en 2015 par le SPACE Act.

Il semble qu’une fois de plus le paradis fiscal ait choisi de s’affranchir du droit pour faire prospérer sur son sol une bulle spéculative.

La lointaine exploitation des ressources spatiales

Il semble également que l’exploitation de ressources spatiales tienne pour l’instant du fantasme tant les difficultés techniques et le coût s’annoncent importants. Si dans le cas des Etats-Unis le SPACE act venait légaliser l’activité d’entreprises privées de conquêtes spatiales, dans le cas du Luxembourg il semble que le but soit essentiellement de vendre du rêve.

Les retombées économiques d’une éventuelle exploitation des ressources spatiales risquent de se faire attendre. En revanche permettre la domiciliation d’entreprises financées à perte par des milliardaires peut constituer une manne financière pour le duché.

Une fois de plus le gouvernement luxembourgeois ne semble pas avoir d’autre objectifs que d’attirer les capitaux étrangers sur son sol au mépris de l’impact dans le réel de sa législation.

De sa conquête sous l’impulsion des communistes, il semble qu’aujourd’hui l’espace ne soit plus qu’un nouveau terrain à l’accumulation et l’exploitation capitaliste.

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde