Rédaction | Avant Garde
EDITO

Ligue des champions : à quand toute la compétition sur France télévision ?

Liverpool — Réal : une affiche de rêve pour cette finale de la ligue des champions. Benzema, Modric, Kroos, Van Dijk, Salah, Mané… 22 des meilleurs joueurs de la planète vont se retrouver le temps d’un soir pour se disputer la coupe aux grandes oreilles. Une fois n’est pas coutume, cette finale aura lieu le 28 mai au stade de France retransmis sur TF1. 

Quelle aubaine de tenir une telle manifestation sportive en France. Malheureusement, comme chaque année, il a fallu attendre la finale pour voir en clair un match de la plus illustre des compétitions du football européen. 

La diffusion des matchs n’a probablement jamais été aussi peu accessible. C’est simple aujourd’hui, si on veut suivre la ligue 1 et la ligue des champions, nous devons être abonnés à 4 abonnements différents. Canal+, Bein, Amazon prime et RMC. Résultat : on approche des 1 000 € d’abonnement par an ! 

Dans un contexte inflationniste, où le pouvoir d’achat des Français est attaqué de toute part par les politiques libérales, la multiplication des abonnements est insupportable. 

Au moins un match gratuit par semaine !

Alors que les pratiques sportives sont en net recul chez les jeunes depuis le début de la pandémie, la diffusion des compétitions de haut niveau ne doit pas être considérée comme secondaire. Au contraire, si nous voulons inciter les jeunes à reprendre des activités sportives dans les clubs, il faut rendre accessibles ces compétitions au plus grand nombre.

Combien de jeunes ont décidé de s’inscrire dans un club de football après avoir vu l’épopée de l’équipe de France en 1998, 2006, 2018, ou en voyant l’équipe de France féminine mettre en difficulté celle des États-Unis lors de la coupe du monde 2019 ? L’élan populaire, la compétition de haut niveau, le beau jeu font rêver et vibrer des générations entières. Continuons de pouvoir faire rêver les jeunes comme les moins jeunes.

La diffusion est un enjeu central, il faut la garantir. Elle est trop importante pour être délaissée aux lois du marché. Il faut que les États reprennent la main sur le sport. 

Il y a urgence à réunir une COP du football pour redéfinir les règles de diffusion du sport de haut niveau. En attendant, il faut garantir qu’il y ait au moins un match par semaine gratuit. Un match diffusé sur les chaînes du service public afin de permettre à chacune et chacun de profiter d’un match sans avoir à payer.

Le sport doit être un droit inaliénable, sa diffusion doit être garantie !