CCO Domaine Public
Social-Eco

“Nous demandons l’ouverture du RSA pour les moins de 25 ans.”

Il y a maintenant trois semaines le MJCF lançait, conjointement avec douze autres organisations de jeunesse, un appel à ouvrir le Revenu de Solidarité Active aux jeunes de moins de 25 ans. 

Ces derniers mois, en plus des mesures de confinement , de nombreux jeunes se sont retrouvés davantage précarisés. Très souvent, ces jeunes n’ont pas accès au chômage puisqu’ils n’ont pas ou peu travaillés. Alors lorsqu’ils et elles se mettent, après leurs études, à la recherche d’un emploi cela les mène bien souvent vers la précarité. Les jeunes connaissent d’autant plus la précarité qu’ils occupent souvent des postes temporaires. Avant même le début de la crise actuelle, un jeune sur cinq vivait déjà sous le seuil de pauvreté, nous le savons la crise historique que nous connaissons ne va faire qu’accentuer cet état de fait.  

L’urgence de l’ouverture du RSA est encore plus palpable actuellement, puisque de nombreux jeunes vont, de fait, arriver en septembre sur un marché du travail qui sera alors totalement saturé.   Cela ne va faire qu’ exacerber des situations de précarités déjà bien trop nombreuses.  Actuellement de 18 à 25 ans, aucun accès au RSA n’est envisageable, pourtant pour de nombreux jeunes cela représenterait un filet de sécurité non négligeable.

« La majorité est fixée à 18 ans depuis plusieurs décennies. Les jeunes peuvent voter, se salarier, payer des cotisations, être prélevé·e·s de l’impôt sur le revenu, mais se voient pourtant refuser l’accès à un volet essentiel de la solidarité nationale. C’est pourquoi nous revendiquons l’ouverture de ce minima social »

Déjà coutumiers de la précarité, les jeunes sont les grands oubliés des politiques publiques et les quelques 200€ promis à certains jeunes par Emmanuel Macron, comme os à ronger pour s’accorder un peu de tranquillité, continuent dans ce sens.

C’est pourquoi nous demandons l’ouverture du RSA aux jeunes de moins de 25 ans. Selon nous, ce revenu, qui représenterait entre 2 et 3 milliards, somme dérisoire pour le budget de l’Etat mais tellement essentielle pour grand nombre de jeunes, permettrait à ces jeunes de sortir des spirales infernales de dépendance dans lesquelles ils sont souvent plongés. Nous n’insinuerons en aucun cas que cela sera suffisant, pour autant, l’ouverture de ce pan de la solidarité nationale, à l’ensemble des jeunes en exprimant le besoin permettra à chacun de pouvoir vivre dignement et de ne pas se jeter à corps perdu dans des emplois sous payés et des contrats précaires.

Nous avons donc avec douze autres organisations de jeunesse, été à l’initiative d’une tribune visant à interpeller le Gouvernement sur la question de la précarité des jeunes et l’ouverture du RSA à toute cette partie de la jeunesse, oubliée des solidarités nationale.

Dans la continuité de cette tribune nous avons donc lancé, la plateforme https://www.rsamoinsde25ans.fr/.

Plateforme RSA moins de 25 ans

De nombreux parlementaires ont pris position et se sont fait le relais de nos revendications à l’instar de Marie Georges Buffet: https://www.facebook.com/watch/?v=207549213555344

 et Céline Brulin:

https://www.facebook.com/watch/?v=252708742679556

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde