@ronflexphoto
Vivre ensemble

Pourquoi y a-t-il encore des “manifs pour tous” ?

Le 15 octobre 2019, l’Assemblée nationale adoptait en première lecture le projet de loi relatif à l’ouverture de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) aux couples lesbiens et aux femmes seules, mais le 4 février 2021 le Sénat, bien plus conservateur, a adopté ce projet de loi bioéthique après en avoir exclu cette extension de la PMA. 

La Procréation Médicalement Assistée, une avancée urgente

Il est nécessaire de rappeler l’importance de l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules qui leur permet de décider de leur grossesse.

La PMA (procréation médicalement assistée) ou AMP (aide médicale à la procréation) regroupe les techniques médicales permettant la rencontre entre un ovule et un spermatozoïde dans le but de répondre à un projet parental. On utilise deux méthodes pour la PMA : l’insémination dite artificielle et la fécondation in vitro (FIV). Aujourd’hui en France, et d’après les lois bioéthiques, la PMA n’est autorisée que pour les couples hétérosexuels, en âge de procréer.

Voilà plusieurs années que l’autorisation de la PMA en France est annoncée. De nombreuses femmes attendent depuis longtemps pour avoir un enfant. Seulement voilà, la loi n’avance pas assez vite.

En effet les mouvements réactionnaires, dont “La Manif Pour Tous” fait partie, contestent le droit des femmes à maîtriser leur corps. Que ce soit en s’opposant au droit à l’avortement, à l’éducation à la vie sexuelle et affective ou à l’extension de la PMA, ces mouvements de droite et d’extrême droite veulent nous imposer un retour en arrière néfastes pour les droits humains.

Les Jeunes Communistes revendiquent l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée aux couples de femmes et aux femmes seules ainsi que son remboursement intégral par la sécurité sociale.

Webmaster | Avant Garde @jeremie_lmt

Le discours prétendument anticapitaliste des réactionnaires 

Fondée en octobre 2012 pour s’opposer au mariage pour tous, “La Manif Pour Tous” ne cesse de contester les nouveaux droits que les personnes LGBTI ont gagnés par la lutte. 

Cette association, connue pour son homophobie crasse et sa misogynie, a suscité les moqueries de nombreux médias et ses liens forts avec l’Église Catholique ont été fortement dénoncés par la gauche. “La Manif Pour Tous” devait alors se forger une nouvelle image… C’est ainsi qu’en 2019, lorsqu’un projet de loi pour l’extension de la PMA est annoncé, un nouveau collectif apparaît : “Marchons enfants !”. 

Sans surprise, ce collectif est composé de “La Manif Pour Tous” et des associations qui gravitent autour, jusque-là rien de nouveau. Mais c’est le relooking que s’offrent les homophobes qui va surprendre… Références à la Révolution Française, drapeaux rouge et vert, rhétorique anticapitaliste, etc … “La Manif Pour Tous” serait-elle devenue de gauche ? 

L’habit ne fait pas le moine ! Leur nouveau code couleur et leurs faux discours “anticapitalistes” ne sont là que pour faire apparaître leur homophobie plus acceptable. Ils accusent la gauche de vouloir marchandiser l’enfant, alors qu’elle lutte pour que toutes et tous puissent avoir accès à la PMA et à l’adoption en France afin d’éviter les recours à l’étranger qui mettent à mal les droits de l’enfant. 

Les réactionnaires nous accusent, avec l’extension de la PMA, de préparer le terrain pour instaurer la GPA, qui marchandise le corps de femmes, alors que nous luttons depuis des années contre la GPA et pour l’arrêt de la marchandisation du corps des femmes. Utiliser de faux arguments “anticapitalistes” au lieu de s’accrocher à un prétendu “ordre naturel des choses” (comme ils le faisaient avant) pour justifier leur homophobie, c’est tout ce qu’il y a de nouveau. Bref, malgré la peinture neuve, “La Manif pour tous” reste une organisation réactionnaire. Son seul objectif : protéger le système patriarcal fragilisé par les luttes féministes et LGBTI.

Le retour des manifs pour tous… et des contre-manifs !

Récemment nous avons pu constater de nouvelles actions de la part de ces homophobes le 10 octobre dernier et le 30 janvier pour s’opposer à l’extension de la PMA. Cependant des contre-manifestations LGBTI ont émergé dans toute la France. Nous ne pouvions pas les laisser afficher leur haine dans l’espace public. 

C’est ainsi qu’au Havre, à l’initiative des Jeunes Communistes, les deux rassemblements de “La Manif Pour Tous” se firent repousser jusqu’à la mer par la jeunesse havraise. Nous étions plus nombreux.ses, plus jeunes et nous étions appuyés par les organisations féministes, le Parti Communiste Français et la CGT. 

Face à un tel rassemblement, “La Manif Pour Tous” et son service d’ordre (composé de skins et de fascistes notoires) ne pouvaient que reculer. Cependant ces homophobes disposent de nombreux soutiens politiques : le Sénat n’a pas exclu l’extension de la PMA du projet de loi bioéthique pour rien… C’est pour cela que nous ne pouvons pas nous contenter de nous moquer d’eux et de participer à des “Pride” trop souvent dépolitisées et donc dépourvues de débouchés politiques.

Les Jeunes Communistes ont été sollicités au Havre pour organiser ces contre-manifestations revendicatives. Ils comptent bien continuer sur ce chemin et ainsi organiser la première Marche des Fiertés Havraise qui sera politique et revendicative. Partout en France, les jeunes communistes doivent initier des rassemblements allant dans ce sens car les droits que nous défendons aujourd’hui ne sont que le fruit des luttes que nous avons menées jusqu’à présent.