Rédaction | Avant Garde
Social-Eco

REPORTAGE : à Angers les jeunes mobilisés

Angers vendredi 7 avril. Il fait beau et chaud. Nous allons couvrir le Gros Concert pour le Pack 15-30 à l’initiative du collectif 2017 : pas sans les jeunes 49 aka 2017 : Pack sans les jeunes

Nous sommes accueilli à la gare par deux syndicalistes lycéens de l’Union National Lycéenne (UNL). Ils nous racontent plein d’entrain les différentes diffusions de tracts de la semaine pour annoncer l’événement de la soirée.

Dans les Pays de la Loire : le programme de Fillon déjà à l’oeuvre

L’événement c’est un grand concert avec des groupes locaux contre la suppression par la région d’un ensemble de mesures d’aides destinées aux jeunes. Notamment le très populaire pass culture et sport très largement utilisé par les lycéens de la région. Cette dernière est à nouveau passée à droite en décembre 2015.

Elle est désormais dirigée par Bruno Retailleau, fidèle lieutenant du candidat de la droite François Fillon.

Lire aussi : Dans la région de Fillon, son programme déjà en application

Les deux lycéens se montrent confiants sur leur capacité à mobiliser ce soir. Le concert est organisé par les jeunes à travers un collectif regroupant les jeunes communistes du Maine et Loire, l’UNEF Angers et l’UNL du Maine et Loire.

Ils finissent par nous laisser avec une partie de leur matériel pour aller faire une ultime diffusion de tracts dans les lycées. Nous nous retrouvons donc avec deux drapeaux et une banderole, direction la Place du ralliement.

Le théâtre Place du Ralliement Rédaction | Avant Garde

Un concert militant

Sur la place nous trouvons un camion plateau, chargé de matériel et une quinzaine de jeunes s’affairant autour.

Peu à peu une scène prend forme, les micros sont installés, les câbles sont tirés, la régie est installée. Deux banderoles portant les revendications sont accrochées. Une table est mise en place et des militants font le tour des jeunes arrivant pour leur faire signer la pétition.

Installation de la scène Rédaction | Avant Garde

Un concours est lancé par les syndicalistes lycéens à l’attention de leurs homologues étudiants pour savoir qui fera le plus d’adhésions dans la soirée. Le public très majoritairement lycéen ne laissera aucune chance aux syndicalistes étudiants.

Les jeunes signent la pétition et pour certains prennent leurs cartes Rédaction | Avant Garde

3h de musique contre l’austérité

A 19h la musique se fait enfin entendre. La batterie est arrivée plus tard que prévu et son installation sur le plateau du camion a posé quelques difficultés. A côté du batteur, un militant fini d’accrocher les drapeaux des trois organisations présentes.

Rédaction | Avant Garde

La cabine du camion déborde des sacs des militants venus directement à la fin de leurs cours. Le groupe électrogène ronronne tranquillement, tandis que plus de 300 jeunes écoutent le chanteur dénoncer la suppression du pack 15-30.

Le premier groupe s’arrête sous les applaudissements, un jeune homme, autocollant UNEF fièrement collé sur la poitrine, prend le micro. Il annonce les prises de parole de deux candidats aux élections législatives.

Ces derniers assurent de tout leur soutien la lutte des jeunes et dénoncent l’austérité mise en place par Bruno Retailleau, sans oublier de saluer l’action des élus communistes dans la précédente majorité.

Les concerts reprennent par un groupe de rap qui, après quelques problèmes techniques, n’oublie pas de faire scander à la foule “15-30”.

Le concert finira finalement à 22h00 avec un sentiment de travail accompli pour les militants.

 

La version papier de notre journal est diffusé Rédaction | Avant Garde
Une grande banderole faite à la main rappelant les revendications Rédaction | Avant Garde
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde