Affiche du film
CULTURE

Un Peuple et son roi, le peuple en protagoniste

Après l’Exercice de l’Etat, Pierre Schoeller continue de s’intéresser à la politique française. Avec Un Peuple et son roi, il fait un retour en arrière au XVIIIème siècle pour un film en costumes qui s’intéresse à la Révolution Française, de la prise de la Bastille à la mort du Roi.

En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. Un peuple et son roi croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au coeur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République…

Un Peuple et son roi est une fresque historique bien sûr, mais qui arrive à mêler la réalité et la fiction dans une seule et même entité, l’une n’étant pas opposée à l’autre. Chaque personnage se nourrit des autres, qu’il ait existé ou pas afin de remettre au centre celui sans qui la Révolution n’aurait pas eu lieu : le peuple.

En effet, Un Peuple et son roi n’est pas tant intéressant par ses apports historiques que par l’importance qu’il donne au peuple, réel protagoniste du film derrière un casting royal (Adèle Haenel, Louis Garrel, Céline Sallette…). Plus que le peuple, ce sont les femmes qui sont mises en lumière, comme personnages à part entière. Elles sont de tous les combats et leur présence n’est jamais remise en cause, elle est même indispensable.

https://www.youtube.com/watch?v=rexq82lZ-hg

Le film peut aussi se féliciter de très belles scènes, notamment dûes au travail de décor et de lumière impressionnant.

La toute nouvelle Assemblée Nationale, parfaitement reconstituée, offre des scènes de débat intenses, accompagnées d’une réalisation maîtrisée où le peuple, assistant aux séances, avait toute son importance. Impossible de ne pas parler de fin du film, qui même si l’on connaît l’issue finale, arrive à nous tenir en haleine, les députés votant pendant trois jours un par un la mort du Roi.

Puis il y a cette fameuse mort, Louis XVI guillotiné devant tout un peuple qui n’attendait que ça, libéré une fois la tête coupée exposée à la foule.

Plus qu’un film, Un peuple et son roi est un spectacle pour la liberté, ne laissant jamais le spectateur passif mais l’emmenant avec lui dans les scènes de combats, de débat et de chants face à une foule constante qui ne s’arrête jamais.