Capture d'écran Canal+
CULTURE

César 2019 : On a trouvé des femmes à récompenser

Le 22 février a eu lieu la 44ème cérémonie des César qui récompense le cinéma français. En dehors des récompenses nécessairement féminines, presqu’aucune statuette n’a été attribué à une femme. J’en ai pourtant trouvé qui en méritait une.

Dès l’annonce des nominations, on a pu constater un grand manque de réalisatrices dans la sélection. Jeanne Herry pour film Pupille était alors la seule réalisatrice obtenant des nominations pour les deux grandes catégories majeures : meilleur film et meilleur réalisation. A l’annonce des résultats, un constat frappant, aucune réalisatrice n’a remporté de César. Exception à Anaïs Bescond qui obtient le César de la meilleure adaptation pour Les Chatouilles, mais il s’agissait d’une co-réalisation et d’une co-écriture avec un homme.

De même dans les César techniques, très peu de femmes ont été récompensé, seule Brigitte Taillandier et Valérie de Loof ont obtenu le César du meilleur son pour Les Frères Sisters de Jacques Audiard, mais la aussi, elles étaient accompagnée d’un homme Cyril Holtz. Ainsi, aucun César, hormis les prix d’interprétations n’a été remis à une femmes seule.

Pourtant, le sujet des violences faites aux femmes mais aussi aux enfants a été mis à l’honneur lors de cette cérémonie avec la récompense de Jusqu’à la garde de Xavier Legrand comme pour le meilleur film mais aussi Les Chatouilles d’Andréa Bescond et Eric Métayer sur la pédocriminalité (meilleure adaptation) et Vilaine Fille d’Ayce Kartal sur le même sujet (meilleur court-métrage d’animation).

Face à ce manque cruel de reconnaissance des femmes qui font le cinéma, voici mon contre palmarès féminin des César 2019.

Meilleur film

Pupille de Jeanne Herry

Meilleur réalisatrice

Claire Denis pour High Life ou Eva Husson pour Les filles du soleil

Meilleur scénario original

Pupille de Jeanne Herry

Meilleure adaptation

Un amour impossible de Catherine Corsini

Meilleur premier film

Les chatouilles d’Andréa Bescond et Eric Métayer ou La fête est finie de Marie Garel Weiss

Meilleur montage

Isabelle Devinck pour En Liberté !

Meilleur son

Brigitte Taillandier, Valérie de Loof et Cyril Holtz pour Les Frères Sisters

Meilleure musique originale

Morgan Kibby pour Les Filles du soleil

Meilleure photographie

Nathalie Durand pour Jusqu’à la garde

Meilleure costume

Anaïs Romand pour Une peuple et son roi

Meilleur décor

Dans cette catégorie, parmi les films qu’on aurait aimé voir récompensé, aucun décor n’a été réalisé par une femme.