Rédaction | Avant Garde
FRANCE

Interview : Jean-François Téaldi, élu communiste à Cagnes (06), menacé par le FN

Élu communiste à Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes, candidat aux législatives, Jean-François Téaldi a lancé une pétition sur change.org* en soutien à la journaliste Audrey Pulvar, écartée de l’antenne de Cnews à la demande du sénateur-maire FN de Fréjus David Rachline, pour avoir signé une pétition contre le parti d’extrême-droite. Indigné par cette atteinte à la liberté d’opinion il a lancé une pétition de soutien à la journaliste, demandant son retour à l’antenne et dans l’attente appelant au boycott de Cnews. Le soir même à 19h34 il recevait un message sur messenger « vous voulez des problèmes avec votre pétition visiblement !!!. Faites très attention vous aurez des problèmes à force de vous mêler de ce qui vous dépasse ». Le message était accompagné de la photo facebook d’un certain « François Schmitt travaille chez Rassemblement Bleu Marine et Front National Habite à Beauvais ». Jean-François Téaldi a aussitôt déposé une main courante au commissariat. Il a déclaré à Nice-Matin «J’ai l’habitude de ce genre de menaces de la part du FN ».

Capture d’écran Rédaction | Avant Garde

Avant-Garde : Peux-tu nous rappeler ton parcours professionnel et militant?

JF Téaldi : J’ai adhéré à 16 ans, en mars 1968 à la JC, puis à l’UEC et au Parti dont j’ai été membre du Conseil National jusqu’en 2016. Je suis conseiller municipal PCF/FG à Cagnes. J’ai été journaliste à France 3 Méditerranée et secrétaire général du SNJ-CGT de France télévisions. J’ai animé pendant vingt cinq ans les émissions politiques et les soirées électorales. A ce titre j’ai eu comme invités Jean-Marie Le Pen, Bruno Mégret et les maires FN des quatre villes du sud-est en 1995 (Vitrolles, Toulon, Marignane, Orange). J’ai pu démontrer à ces occasions combien le FN est une imposture sociale, un danger pour la démocratie et le vivre ensemble.

AG : Tu es à l’initiative d’une pétition contre la mise pied d’Audrey Pulvar journaliste a Cnews qui a pris position contre le Front National. Pourquoi avoir réagit ? Quelle est le but de cette pétition?

JF Téaldi : J’ai voulu condamner cette atteinte à la liberté d’opinion et dénoncer Bolloré qui s’est couché devant un élu FN. Le journaliste est un citoyen comme les autres. Cet événement est révélateur de ce qui nous attendrait si le FN parvenait au pouvoir ».

AG : En tant qu’ancien journaliste comment définirais-tu le projet du Front National concernant la presse?

JF Téaldi : Il en irait pour les journalistes, comme pour les magistrats, les policiers ou les fonctionnaires. Tous ceux qui n’iraient pas dans le sens du FN ne pourraient plus travailler. Nous serions dans une dictature.

Rédaction | Avant Garde

 

Signez la pétition :

(https://www.change.org/p/direction-de-l-information-cnews-r%C3%A9int%C3%A9grez-audreypulvar-pr%C3%A9sidentielle2017-fnrecruiter=89373548&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=mob-xs-share_petition-custom_msg)

 

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde