Fête de l'Humanité
CULTURE

La Fête de l’Humanité, rendez-vous incontournable de la rentrée

Pour ses 89 ans la Fête de l’Humanité offre une nouvelle édition pleine de promesse. Les programmes culturels et politiques sont toujours aussi alléchants et le tarif toujours aussi accessible. 

La Fête d’un journal engagé

La Fête de l’Humanité revient cette année encore et se tiendra à nouveau au Parc départemental Georges Valbon à la Courneuve en Seine-Saint-Denis. Le Festival qui avait réuni l’année dernière plus d’un demi-million de participants se tiendra les 13, 14 et 15 septembre prochains. Lancée en 1930 par Marcel Cachin pour financer l’Humanité, la fête reste depuis un rendez-vous incontournable de la vie politique et culturelle. 

Cette 84e édition prend un tour un peu particulier, le quotidien de Jean Jaurès traversant des difficultés financières importantes avec une procédure de sauvegarde judiciaire et des licenciements. Les difficultés de l’Humanité sont à remettre dans un contexte de crise de la presse écrite, mais l’indépendance financière du titre le rend particulièrement vulnérable. Pourtant, aucun autre quotidien ne se fait autant l’écho des luttes sociales qui traversent le pays, le traitement de la crise des gilets jaunes par l’Humanité a encore pu en témoigner dernièrement. 

Cette fête, outre le grand rendez-vous culturel, politique et populaire qu’elle représente est également un hommage festif au travail salutaire effectué tout au long de l’année par les journalistes de l’Humanité.

Une Fête populaire

La Fête de l’Huma, c’est également une ambiance unique rendue possible par des milliers de militants qui animent des dizaines de stands. Ces stands font toute l’âme d’une fête où on peut traverser la France en quelques pas, chaque territoire ayant ses stands avec les spécialités locales. Les tarifs pratiqués sont des plus accessibles, la volonté d’être à portée de tous étant au cœur des préoccupations. Le village du monde permet lui de traverser le monde et de passer en quelques minutes du Viêtnam à Cuba. Les larges allées et les animations à chaque coin de rue font de la fête un espace à part où on l’on peut venir se promener en famille. Le soir, c’est la fête qui prend le pas sur le reste et depuis deux ans cette dernière peut même être poursuivie tout au long de la nuit. 

Cette fête est également particulière par sa politique tarifaire, particulièrement accessible. Située en Seine-Saint-Denis depuis 1972, la Fête de l’Humanité a su éviter les envolés tarifaires des autres festivals. Alors qu’il faut désormais régulièrement compter plus d’une centaine euros pour les pass 3 jours des festivals de taille équivalente, la Fête de l’Humanité n’en demande que 40 euros. Le bon de soutien au journal qui ouvre droit à l’entrée sur le site peut être acheté pour 28 € auprès des militants communistes. Un tarif abordable au regard des prix pratiqués habituellement d’autant que la programmation n’a rien à envier aux autres festivals. 

Un rendez-vous musical plein de promesse

Aya Nakamura, l’iconique chanteuse de RnB, est sans nulle doute l’artiste la plus remarquée sur l’affiche de la Fête de l’Humanité. Nul besoin de présenter l’auteur de Dja Dja ou de Pookie dont la carrière a connu une ascension fulgurante et méritée depuis deux ans. La star sera en plus chez elle à la Fête de l’Humanité ayant grandi en Seine-Saint-Denis. Nul doute que le public sera largement au rendez-vous. 

La Fête de l’Humanité dispose d’une programmation musicale bien trop riche pour tout indiquer ici. On peut toutefois noter la présence de Soprano, Eddy de Preto, Shaka Ponk, Marc Lavoine, Youssou Ndour ou encore Les Négresses Vertes pour n’en citer que quelques uns. Outre la grande scène, une petite scène et la scène Zebrock permettent de varier les plaisirs et d’en avoir pour tous les goûts. Il faut également parfois se balader dans la fête pour découvrir des artistes moins connus qui se produisent dans des stands. 

Toute la programmation est disponible sur le site de la Fête de l’Humanité. Une application mobile est également disponible afin de pouvoir se créer des alertes pour ne rien rater. Le meilleur moyen reste toutefois l’acquisition du numéro spécial de l’humanité dimanche en kiosque le cinq septembre prochain. Ce dernier contient l’ensemble de la programmation dans un supplément ainsi qu’une carte pour se repérer sur le site. Le guide indispensable de tous les participants à la Fête de l’Humanité. 

La rentrée politique des communistes

La Fête de l’Humanité est également le rendez-vous politique incontournable. La plupart des forces politiques de gauche y sont présentes. Fabien Roussel, le secrétaire national du Parti communiste français, prendra la parole sur la grande scène le samedi à 15 h 30. Un discours qui devrait marquer alors qu’après l’échec des élections européennes pour la gauche dans son ensemble les appels à l’unité se multiplient pour les municipales. 

Les questions électorales ne seront pas les seules présentes. Une marche pour le climat est prévue le vendredi soir et une marche des fiertés aura lieu le samedi avant le meeting. Des débats nombreux auront lieu tout au long des trois jours de Fête de l’Humanité brossant l’ensemble des sujets qui traversent la société. Le travail d’organisation de débats de grande qualité fourni par les journalistes de l’Humanité permet ainsi de pouvoir entre deux concerts profiter des points de vue d’intellectuels, d’universitaires, d’acteurs politiques et de rapprocher ainsi la politique des citoyens. 

Les jeunes communistes seront également présents avec un stand aux couleurs de la Palestine. Ils arpenteront les allées de la Fête de l’Humanité pour faire signer une pétition demandant la libération de Marwan Barghouti le leader palestinien emprisonné en Israël. 

Que ce soit pour la politique, la culture, la nourriture ou un peu des trois, la Fête de l’Humanité est un rendez-vous incontournable à ne pas manquer !

Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde