Rédaction | Avant Garde
EDITO

La France doit agir pour garantir la tenue des élections en Palestine

Depuis une semaine, les tensions sont montées d’un cran en Palestine. En plein milieu du week-end, des hordes d’extrêmes droite israéliennes ont déambulé dans la capitale palestinienne en scandant “mort aux Arabes”. Ces véritables ratonnades ont causé plus de 120 blessés. L’objectif était d’empêcher les Palestiniens de se rendre sur l’esplanade des mosquées en plein ramadan.


Ces violences sont perpétrées dans la continuité de l’attitude belliqueuse des autorités israéliennes. Si depuis des années, il ne se passe pas une journée sans que le Gouvernement israélien réprime les Palestiniens, celle-ci s’est particulièrement intensifiée dans la dernière période. Netanyahou cherche par tous les moyens d’empêcher la tenue des élections législatives en Palestine prévues à la fin du mois de mai. Le pouvoir en place craint une possible unité du peuple palestinien autour du prisonnier politique Marwan Barghouti.


Ces élections portent en elles l’espoir d’une paix juste et durable en Palestine. Depuis trop longtemps maintenant le peuple palestinien est divisé. La faute à un gouvernement attentiste, incapable d’organiser des élections depuis trop longtemps. Il est né une méfiance du peuple palestinien envers leurs dirigeants. Ces élections permettront au Peuple palestinien de choisir leurs responsables politiques et par là même d’affirmer l’existence d’un Etat de droit en Palestine.
La figure de Marwan Barghouti incarne cet espoir. Le leader palestinien enfermé depuis 19 ans des les geôles israéliennes a annoncé sa candidature. Il porte la voix d’une paix juste et durable en Palestine et de l’unité du peuple palestinien. La tenue de ces élections et l’élection de Marwan Barghouti serait un revers sans précédent pour l’occupant israélien.
Maintenant, la communauté internationale doit réagir face à l’ingérence orchestrée par le pouvoir israélien. Ces élections doivent se tenir.

Plus prompt à se rendre aux obsèques de l’ancien dictateur tchadien, Emmanuel Macron ferait mieux de dénoncer l’attitude inacceptable de son allié israélien. Peu de temps après son élection Emmanuel Macron annonçait : “Je suis d’une génération dont un des plus beaux souvenirs politiques est la victoire de Nelson Mandela sur l’apartheid.” Je souhaiterais que l’un des plus beaux souvenirs de notre génération soit la victoire de Marwan Barghouti sur la colonisation israélienne.


L’Histoire vous regarde Monsieur le Président.