Photo d'archive du CNR prise en septembre 1944
Vivre ensemble

Le PCF célèbre le Conseil national de la Résistance

Le Parti communiste français a choisi de faire vivre la journée nationale de la Résistance en rappelant l’actualité des ambitions du programme du CNR.

Allier travail de mémoire et combat politique

Le 27 mai est la journée nationale de la Résistance. La date est celle de l’anniversaire de la mise en place du Conseil national de la résistance en 1943. Cette instance regroupait toutes les forces politiques opposées au gouvernement de Vichy et au nazisme. Le socle commun choisi n’était pourtant pas simplement cet adversaire commun, mais un programme politique nommé « les jours heureux ». Ce dernier prévoit notamment les grandes lignes de ce qui est, encore aujourd’hui, les fondements de la protection sociale en France. 

Ce programme contient également des mesures d’ordre économique pour reconstruire un pays pillé par l’occupation et détruit par les combats. Il est bien évidemment impossible de dresser un parallèle entre la crise actuelle et l’horreur de la Seconde Guerre mondiale et ses 50 à 70 millions de morts. Sur le seul terrain de la réponse politique à un événement historique d’ampleur qui vient bousculer le quotidien, on peut en revanche pointer les différences fondamentales d’approche. 

C’est à ce travail que c’est atteler le Parti communiste français à l’occasion du 77e anniversaire du CNR alors que les célébrations des 75 ans de la victoire contre le nazisme ont été perturbées par la crise sanitaire.

Une célébration du programme du CNR

Les fédérations du parti communiste français se sont attelées à faire vivre la mémoire de la Résistance dans le respect le plus strict des consignes de distanciation sociale. L’occasion d’allier travail de mémoire et critiques des politiques actuellement menées. Un temps bien choisi pour rappeler que face à une situation économique catastrophique, c’est le choix de la protection des travailleurs qui avait été fait, le choix du droit à l’éducation, à la culture ou encore la nationalisation des principales banques.

Partout en France, les communistes se sont mobilisés pour la journée nationale de la Résistance et de la création du CNR ! Pour que viennent les Jours Heureux.

Publicada por PCF – Parti Communiste Français en Jueves, 28 de mayo de 2020

Un moyen de redonner un sens à la démocratie qui devait être également « économique et sociale » comme on peut le lire dans le programme du CNR écrit en 1944. À l’heure où protections face aux virus ont fait défaut, on ne peut s’empêcher de voir toute l’actualité de l’exigence d’une « organisation rationnelle de l’économie assurant la subordination des intérêts particuliers à l’intérêt général ». Quand Sanofi annonce qu’un potentiel vaccin serait réservé aux États-Unis, c’est « le retour à nation des grands moyens de production monopolisés » qui apparaît plus nécessaire que jamais. 

Le discours de Fabien Roussel

Le discours du secrétaire national du PCF, Fabien Roussel à cette occasion s’est tenu à huis clos au siège du parti. Lieu politique, mais également historique, puisque les brigades internationales y sont nées pour combattre le fascisme en Espagne, lieu de mémoire puisque la place est nommée d’après le colonel Fabien, jeune communiste et héros de la lutte contre l’occupant allemand. 

Journée nationale de la Résistance : Allocution de Fabien Roussel

A l'occasion de la journée nationale de la résistance et de la création du CNR, voici l'intervention de Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord.

Publicada por PCF – Parti Communiste Français en Miércoles, 27 de mayo de 2020
Rédaction
Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde