L’édito de Camille Lainé

publié le dans

Cover Image for L’édito de Camille Lainé

Résumer cette semaine en quelques lignes va être dur.

Une triste nouvelle a bien entaché la semaine, le décès de Françoise Héritier, grande chercheuse, grande militante, grande féministe. Elle m’a apporté énormément et a toujours nourri ma réflexion que ça soit pendant mon parcours universitaire ou mon militantisme. Son éclairage, son analyse toujours fine vont nous manquer, on en a pourtant bien besoin dans la période. Je m’en étais déjà fait la réflexion en lisant sa dernière interview en lien avec #BalanceTonPorc et la parole qui se libère.

Elle continue d’ailleurs de se libérer et c’est tant mieux !

Les femmes osent maintenant parler, y compris dans les organisations.

Toutes les organisations doivent se remettre en question sur leurs pratiques, et avoir  une réflexion sur le sexisme. Toutes les organisations sont traversées par les problématiques qui touchent la société, elles subissent, elles aussi, de fait le patriarcat. Il faut en prendre conscience pour aller de l’avant et pouvoir lutter concrètement.

Pendant trop longtemps, le féminisme a été considéré comme une bataille de second plan. Heureusement, cette question s’est affirmée comme un combat pour l’égalité et de lutte contre les dominations. Le féminisme fait partie intégrante de la lutte des classes et de notre projet de transformation de la société.

Et cette société,  nous serons sur tous les fronts pour la changer! l C’est pourquoi hier, nous étions dans la rue contre les ordonnances, la sélection et la réforme annoncée du bac ! Cela fait maintenant 6 mois que le Président Macron est en place et aucun répit n’a été laissé, tous nos droits sont attaqués en permanence et avec une force sans précédent. Un premier bilan plus que chaotique ! Après six mois, nous avons donc déjà un aperçu explicite de la politique de l’exécutif et si la machine ultra libérale de Macron est belle et bien lancée,  nous serons là pour l’arrêter !