CCO Domaine public
CULTURE

Porte ouverte à la culture.

En réaction au confinement de nombreuses plateformes proposent désormais leur services de manières gratuites. D’autre déjà gratuites profitent d’un regain de popularité. Si la culture devrait être accessible pour tous toute l’année, c’est l’occasion d’en avoir un aperçu.

En effet le confinement laisse à ceux qui ne sont pas réquisitionné.e.s beaucoup de temps pour découvrir de nouveaux films, de nouveaux livres, et même aller au musée !

Pour en avoir plein la vue

Pas besoin de payer un abonnement netflix pour profiter du 7ème art. Entre autre on peut citer canal+ qui a annoncé laisser sa chaîne principale en clair durant le confinement. Pour profiter d’une offre sur la politique, la justice, l’international etc, le site de Mediapart propose trente documentaires, films et court métrages. Des films sont aussi en accès libres depuis longtemps parce qu’ils sont vieux ou libres de droits, le site open culture les as recensé : http://www.openculture.com/freemoviesonline . N’oubliez pas de fouiller, de nombreuses chaînes ont leur site de replay gratuit ou mettent l’intégralité de leur programme en ligne comme France 5 qui propose l’intégralité de la série “culottées” depuis une semaine ou ARTE dont toutes les émissions et films sont disponibles sur youtube. 

Voyager sans bouger

Les éditions zone permettent de lire la quasi-intégralité des livres qu’ils ont édité en accès libre, il suffit de cliquer sur le livre de votre choix puis “lire de lyber”. Dans la collection on peut citer notamment “le président des ultras riches” de Pinçon et Pinçon-Charlot. Les éditions la découverte vont entreprendre la même chose en commençant par l’accès libre à “chez soi” de Mona Chollet, un titre qui correspond à la période. Enfin la BNF propose toujours de consulter en ligne un immense choix de livres numérisés. 

(re)découvrir des trésors

Pourquoi ne pas aller faire un tour au musée ? Il est possible de visiter le musée Van Gogh d’Amsterdam ou encore le British museum de Londre sous la fonction Google street view. Le site des musées de la ville de Paris contient lui une impressionnante collection d’oeuvres avec des explications comme pour le musée d’Orsay. 

Plusieurs opéra ont déjà proposé la mise en ligne des spectacles qui devaient se jouer dans la période ou qui ont été joué récemment. C’est le cas de l’Opéra de Paris . Si très peu de jeunes vont à l’opéra c’est l’occasion de découvrir gratuitement sans être obligé de tout regarder. Pour une découverte, la version de Carmen qui sera bientôt proposée sur le site de l’opéra parisien propose une mise en scène très moderne qui déjoue bien des clichés. 

Sans oublier de réviser


La fermeture des bibliothèques universitaires n’annonce pas la fin des révisions et des projets de recherches. Des plateformes mettant en ligne de nombreux ouvrages universitaires permettent de travailler comme à la BU de chez soi. Ainsi Persee offre déjà toute l’année à un large choix de documents en libre accès. Le site référence des sciences sociales le Cairn permet désormais un accès facilité à sa collections pour les étudiant.e.s dont les établissements sont abonnés. Enfin de nombreuses conférences universitaires sont accessible en ligne comme les travaux de l’université permanente.