https://pixabay.com/fr/photos/russe-exposition-pavillons-centre-835580/
A LA UNE Vivre ensemble

Que pensent les jeunes du communisme ?

Le journal L’Humanité a réalisé un sondage pour savoir ce que les 18-30 ans pensent du communisme, à l’occasion du centième anniversaire du Mouvement jeunes communistes de France et du Parti communiste français

Le communisme est mieux perçu par les plus jeunes, les sympathisants de gauche et les ouvriers

D’après le sondage (Ifop), le mot “communisme” lui-même est jugé négativement par 65% des sondés, en première position devant “privatisation” (61%) et “capitalisme” (60%). Le communisme est quand même mieux perçu par les plus jeunes et par les jeunes ouvriers : 42% des 18-20 ans le jugent positif, 43% des ouvriers, 50% des lycéens et 53% des non-diplômés.

Un sondage de la Fondation Gabriel Péri (Viavoice, 2018) avait montré que les jeunes étaient beaucoup moins nombreux que leurs aînés à juger que “les idées communistes n’ont plus aucune pertinence” (28% chez les 18-24 ans, contre 57% chez les plus de 65 ans). Même si l’héritage historique du communisme joue en sa défaveur dans l’opinion des jeunes, ils n’estiment pas nécessairement qu’il appartient au passé.

Ce sont les sympathisants des Républicains qui jugent le communisme le moins positivement (13%), alors que presque la moitié des électeurs de gauche le trouvent positif (47%), selon l’Ifop. D’ailleurs, les jeunes sont 28% à envisager de voter pour un candidat ou une liste communiste.

Le communisme est considéré comme une “idée d’avenir” pour 28% des 18-30 ans (14% chez les cadres, 37% chez les ouvriers, et même 64% chez les lycéens). Impossible de savoir si la popularité du communisme chez les lycéens dans ce sondage est liée à la présence du MJCF dans les lycées, mais le MJCF et les lycéens semblent partager un intérêt mutuel.

Remarquons également que le clivage de classe est très marqué, quand les ouvriers approuvent plus fort que les autres le communisme, un clivage qui joue presque aussi fort que le clivage gauche-droite, sans le recouvrir, dans ce sondage.

Les jeunes partagent les valeurs et les propositions du communisme

Les principales valeurs du communisme sont plébiscitées par les jeunes : partage (83 %), égalité (83 %) et progrès social (78 %) sont les plus appréciées. 

Plusieurs positions communistes sont largement approuvées par les sondés : « La lutte des classes est toujours une réalité aujourd’hui » (83 % des sondés) ; « les salariés, les travailleurs devraient pouvoir décider des choix de leur entreprise » (75 %) ; « des secteurs comme la santé, l’éducation ou le logement ne devraient pas être soumis à la concurrence et à la compétition économique » (78 %).

La première est particulièrement importante, puisque la prétendue fin de la lutte des classes a été un argument majeur des adversaires du communisme pour prétendre qu’il n’est plus pertinent aujourd’hui. Dommage pour eux, il semble que les jeunes vivent fort cette lutte des classes aujourd’hui.

De même, approuver aussi largement la prise de pouvoir des salariés sur leur entreprise est un bon signe, car c’est la principale proposition des communistes, qui en fait d’ailleurs leur originalité parmi les autres forces de gauche.

Enfin, l’opposition à la concurrence dans la santé, l’éducation et le logement, même si elle est soutenue aussi par un contexte sanitaire particulièrement démonstratif en ce sens, rejoint entièrement les luttes actuelles des communistes pour le renforcement de l’hôpital public, le développement du logement public et une éducation publique plus égalitaire et moins concurrentielle.

Les sondés sont assez durs envers le communisme qui leur semble majoritairement négatif, mais plus ils sont jeunes plus ils y sont favorables. Les sympathisants de gauche et les ouvriers semblent rester attachés à ce terme. Quant aux valeurs et aux idées du communisme, elles sont largement approuvées par les jeunes sondés. Difficile d’en déduire des tendances pour la vie politique française, mais les jeunes ne se déclarent pas hostiles aux communistes et peuvent même se montrer ouverts à leurs thèmes et propositions.

Rédaction
Collectif de rédaction d'Avant Garde