rédaction
EDITO

Qui veut la paix, prépare la paix !

De la découverte dimanche des corps de Boutcha à proximité de Kiev à l’attaque aujourd’hui de la gare de Kramatorsk, la Russie est accusée d’avoir perpétré des crimes à l’encontre des civils ukrainiens durant le passage de son armée dans la région.

Lorsque les bombes pleuvent sur les civils, que des crimes sont commis sur les populations, rechercher qui a commencé la guerre importe peu. Ce qui importe c’est de finir la guerre parce que ce sont toujours les civils qui payent de leur vie le lourd tribut qu’est celui de la guerre.

Il faut garder la tête froide et le cœur chaud, l’urgence est à la paix, viendra ensuite le temps du jugement et des condamnations.

Le cessez-le-feu doit être le mot d’ordre de toute négociation et la ligne de conduite de la France. Cette fermeté pour la paix doit se faire notamment comme le propose Fabien Roussel, en mettant tout en œuvre pour bloquer les actifs des oligarques russes et stopper tout business dans les paradis fiscaux dans l’objectif d’assécher la Russie.

Les communistes l’ont toujours dit, l’union des nations et la force des peuples unanimes, le poids des sanctions doivent permettre d’obtenir la paix et de faire respecter le droit international. Et alors que des positions va-t-en-guerre montent dans le pays, le rôle du parlement est essentiel pour faire vivre la démocratie afin que vive la paix.

Qui veut la paix, prépare la paix ! Le 10 avril, faisons entendre la voix de la jeunesse, des travailleurs et des travailleuses, des anciennes et des anciens qui s’expriment pour la paix et la solidarité.

Le 10 avril prochain faisons le choix de la paix, votons pour nos convictions, votons pour Fabien Roussel candidat de la paix, de la coopération et de la solidarité entre les peuples.