Rédaction | Avant Garde
INTERNATIONAL

Rennes: Un lâcher de ballons pour la Palestine

Entre juillet et août 2014 l’armée Israélienne bombarde la Bande de Gaza. Des milliers de Palestiniens ont péri dans ces bombardements. Cet été là quatre enfants ont joué leur dernier match de foot sur la plage.

Une situation catastrophique

Chaque année, se sont des milliers de vies détruites par la colonisation qu’opère Israël en Palestine et ce en toute impunité : vol de terres et d’eau, démolition de maisons, agressions, contrôles aux checkpoints, arrestations et inculpations, tortures, bombardements, humiliations.

Les arrestations et les emprisonnements massifs sont utilisés par Israël comme un véritable moyen de terreur sur la population.

Les prisonniers politiques Palestiniens sont privés de visites de leurs familles, de soins médicaux et de nourriture correcte, humiliés par des fouilles à nu répétitives, torturés, privés des visites de leurs avocats.. depuis 1967 près de 800 000 Palestiniens sont passés par les cellules Israéliennes.

Cette année marque le triste anniversaire des 15 ans d’emprisonnement de Marwan Barghouti « Le Mandela Palestinien », leader Palestinien et symbole de la deuxième intifada, condamné 5 fois à perpétuité.

La jeunesse n’est pas épargnée

Depuis près de 10 ans, c’est 8000 enfants palestiniens qui ont été arrachés à leurs familles, souvent au milieu de la nuit, emprisonnés, soumis à de longs interrogatoires, placés dans des cellules d’isolement.. Et pour quels motifs ? Pour jet de pierres paraît-il.

L’objectif pour Israël est de laisser de graves séquelles psychologiques parce qu’en brisant la jeunesse, on brise toute la population.

Une action symbolique

Pour affirmer leur solidarité avec le peuple Palestinien et contre l’impunité d’Israël, les Jeunes Communistes d’ Ille et Vilaine ont organisé à Rennes, pour la journée internationale des prisonniers politiques Palestiniens, le samedi 15 avril, un lâcher de Ballons symbolique pendant le marché du Blosne avec la présence de l’AFPS.

Investir l’espace public aux couleurs de la Palestine c’est un moyen de donner de la visibilité à la lutte pour la reconnaissance de la l’État Palestinien et pour la libération de tous les prisonniers politiques.

Véritable initiative populaire, les habitant.e.s du quartier, des jeunes, des plus vieux, des enfants, des familles entières, ont pu témoigner toute la matinée leur solidarité avec le peuple Palestinien en écrivant des messages de soutient aux prisonniers politiques, lâcher dans le ciel un ou deux ballons pour une Palestine libre, avant le lâcher de ballons collectif.

Bien plus que les militant.e.s des différents partis présents nous avons crée sur le marché de ce quartier populaire du sud de Rennes un moment politique et de solidarité avec une partie de la population. C’est en agissant localement avec la population que nous allons pouvoir faire avancer les choses. Il s’agissait certes d’un lâcher de ballons symbolique mais nous avons pu échanger avec les habitant.e.s sur le fait d’agir chacun à son échelle pour la Palestine, à commencer par le boycott des produits issus des colonies israéliennes.

 

Pour voir les photos ici , ici

«  On va crier plus fort pour que notre voix se fasse entendre encore plus » pour le camarade Palestinien présent à l’action, il est nécessaire de relayer partout le combat des Palestiniens contre l’occupation d’Israël et pour une paix juste et durable au Moyen-Orient.

Pour voir les prises de paroles : lien de la vidéo

Les Palestiniens souffrent de l’inaction des gouvernements. Il est nécessaire de boycotter les produits issus des colonies Israéliennes, de retirer les investissements dans les institutions ou entreprises qui pratiquent ou soutienne l’occupation et appliquer des sanctions envers Israël.

 

« Tu sais, tu sais, la Palestine ne se soumettra jamais…

Grands, fiers, forts, dignes,

Resteront les enfants de Palestine.

Blanc,  vert, rouge, noir,

Sont les couleurs de la lutte et de l’espoir

Blanc, vert, rouge noir,

Sont les couleurs de Palestine ».

Ministère des Affaires Populaires (MAP).