MJCF
A LA UNE Vivre ensemble

Roussel rassemble 3000 personnes à Paris

Dimanche dernier place Stalingrad, 3000 personnes étaient rassemblées autour de Fabien Roussel et des communistes pour un meeting sur les questions d’emploi et de pouvoir d’achat. 

Il s’agissait de la 5ème rencontre des Jours Heureux, après Clermont-Ferrand, Toulouse, Rennes et Poitiers. La prochaine aura lieu le 3 décembre à Vénissieux.

“Un air de Fête de L’humanité”

Avant d’écouter la prise de parole du candidat à la présidentielle, nous avons pu danser aux rythmes de la batucada. Plusieurs communistes poussent la voix sur scène. Des syndicalistes, une ouvrière, une caissière, une soignante… Les luttes résonnent avec détermination.

Arrive la tête d’affiche du jour, Fabien Roussel. Nous l’avons entendu tambouriner contre la finance, enlever la pédale douce pour tonner contre les nantis et les puissants, chanter le pouvoir d’achat et enfin danser les jours heureux. Un long solo palpitant sur l’augmentation du SMIC de 20%, s’est terminé avec un slam dont l’écho clamait le triplement de l’impôt de solidarité sur la fortune.

Le SMIC à 1800 euros brut

C’est donc autour de son nouvel album “Ma France” que notre candidat a mis sur le devant de la scène les vraies questions que se posent les français, des questions de pouvoir d’achat et de justice fiscale et sociale. Tandis que d’autres vocifèrent un refrain sécuritaire et anti-immigrationniste, et en répétant toujours les mêmes accords, Fabien enchaîne sur son meilleur couplet “Éradiquer le chômage” déclamé en ré majeur, proposant des ouvertures de postes dans la fonction publique, des CDI dans le privé, payés au nouveau SMIC.

Cette fête politique a pu voir aussi la présence de nombreux salariés en lutte à travers la France, qui voient à travers cette campagne un candidat combatif, qui porte leur combat et leurs aspirations, avec un humour familier.

Espérons maintenant que Fabien Roussel continuera à monter dans le top 10 pour remporter la première place à l’élection présidentielle !