venezuela_nouvelle_constitution Nicolas Maduro, image du gouvernement du VenezuelaNicolas Maduro, image du gouvernement du Venezuela
INTERNATIONAL

Au Venezuela, une nouvelle Constitution pour défendre la Révolution

Pendant que la classe ouvrière du Venezuela défilait en soutien à la Révolution et au socialisme, le Président Nicolas Maduro a indiqué vouloir convoquer une Assemblée constituante pour « préserver la paix et la stabilité de la République » .

Le Président a expliqué que la convocation du pouvoir constituant est la solution nécessaire au pays pour arriver à la paix et à l’harmonie qui fera échouer les tentatives de coup d’État soutenue par la droite vénézuélienne et internationale .

Il a notamment annoncé que :

« En raison de mes attributions présidentielles comme chef d’État je convoque, en accord à l’article 347, le pouvoir constituant pour que la classe ouvrière et le peuple convoqué une assemblée nationale constituante. »

Une nouvelle Constitution protégeant les avancés sociales

Nicolas Maduro a proposé que les grandes missions sociales comme les droits de la jeunesse vénézuélienne, des étudiants, ainsi que la mission « Barrio adentro de salud » qui promeut une politique de santé gratuite et de qualité pour les habitants des quartiers les plus populaires du pays.

Le Président a de plus affirmé :

« Je souhaite que nous constitutionnalisons toutes les grandes avancées sociales pour que personne ne puisse les retirer au peuple. »

La nouvelle Constitution permettra de plus de lutter contre la guerre économique. En effet, pour lutter contre cette forme de guerre menée par la bourgeoisie, le Gouvernement ainsi que le peuple ont œuvré à la création des CLAP (Comités Locaux d’Approvisionnement et de Production). Il s’agit de la nouvelle forme d’organisation populaire et démocratique chargée, en lien avec le Gouvernement, de la distribution quartier par quartier des produits de première nécessité.

En constitutionnalisant les CLAP, le Président souhaite que cette nouvelle forme de distribution et de distribution alimentaire socialiste ne soit jamais privatisée, conférant ainsi une arme de plus au peuple contre la bourgeoisie revancharde .

Une Constitution en accord avec les aspirations de paix du peuple vénézuélien .

La société vénézuélienne est soumise à de grandes tensions depuis le début du mois d’avril. 29 personnes ont perdues la vie, plus de 400 ont été blessés, majoritairement dans les rangs des militants révolutionnaires ou des militaires chavistes.

En effet, depuis des semaines, des secteurs fascistes de l’opposition cherchent à générer le chaos dans le pays qui a choisi d’avancer sur le chemin du socialisme depuis 1998. Le but étant de délégitimer le gouvernement de Nicolas Maduro.

Le président a notamment affirmé :

« Ce qu’ils ont fait en avril n’a pas de nom, c’est une véritable attaque pour créer le chaos dans la société, et pour imposer au Venezuela une contre-Révolution fasciste, violente où règne la haine et l’intolérance sociale et idéologique ! »

M M