Edito : Une semaine décisive ?

publié le dans
Cover Image for Edito : Une semaine décisive ?

Cette nuit, de l’autre côté de l’atlantique, les Grammy awards se tenaient sous un ton très politique. Placée sous le signe de l’opposition à Trump, du soutien aux migrants ainsi qu’au mouvement de libération de la parole des femmes, cette 60ème édition marquée notamment par le triomphe de Kendrick Lamar a envoyé un message fort contre le Président des Etats Unis.

Entre déclarations, lecture de phrases de Trump sifflées par le public, tenues en rose blanche en soutien au combat des femmes, les signaux ne manquaient pas et furent renforcés par la présence de nombreux artistes devenu-e-s des figures d’opposition à Trump à l’image de Cardi B – dont les paroles fleurissent sur les pancartes des manifestations – de Lady Gaga ou encore du rappeur Logic qui a terminé sa chanson par un message d’ouverture sur le monde à l’opposé des déclarations récentes de Trump sur “les pays de merde”.

L’opposition qui s’élargit et prend forme de l’autre côté du monde en est elle au même point en France ? A première vue il serait compliqué de le croire. Macron n’est pas Trump, bien sûr, et les situations ne sont pas comparables.

Pour autant, cette semaine, et plus largement les jours qui viennent, s’annoncent très importants du côté de ceux qui luttent dans notre pays. Si l’on peine à voir apparaître le spectre d’un grand mouvement social réunissant toutes et tous dans la rue contre les politiques menées par le duo Macron-Philippe, il semblerait que l’état de grâce commence à craqueler.

Les fonctionnaires, en premier lieu commence à ne plus supporter de se voir méprisés et traités de privilégiés en devant dans le même temps subir l’austérité qui dégrade leurs conditions de travail. Demain, les personnels des Ehpad seront en grève pour exiger des moyens. A l’heure ou la droite saisit l’opportunité de prendre le rebond réactionnaire en affirmant que nous sommes dans une crise des valeurs et de la famille et que nous devrions nous occuper toutes et tous de nos vieux, il y a là une véritable bataille qui s’engage permettant de relier à la fois les conséquences de l’austérité, les conditions de travail et de poser la question de la société que nous voulons.

Dans une autre mesure un front s’ouvre du côté des jeunes avec le 1er février pour lequel a été lancé un appel unitaire à la mobilisation contre la sélection à l’université. Alors même que Parcoursup est en place sans que la loi soit votée, que les lycées et universités manquent déjà cruellement de moyens et que les conditions d’études se dégradent de jour en jour, l’ensemble des organisations de jeunesses ainsi que les syndicats de salariés concernés tenteront d’envoyer un premier message puissant à l’exécutif depuis la rue ce jeudi.

Cette semaine marquera peut être un tournant, qui peut redonner espoir à celles et ceux qui se battent quotidiennement de la plus petite défense individuelle jusqu’à la protection de l’ensemble des droits collectifs et plus largement pour une autre société.

Et de l’espoir il y en a besoin du côté des luttes et du mouvement social tant les résultats des élections partielles de ce week end n’augurent rien de bon. Avec une participation très faible, c’est la majorité actuelle qui se retrouvera confrontée à la droite qui fait figure de force d’opposition numéro 1 dans les deux cas. Dans les deux élections, les forces progressistes se retrouvent pulvérisées et réduites au rang de spectateur. La bonne nouvelle pourrait résider dans la baisse des résultats du Front National, mais lorsque l’on observe la présence à chaque fois de plusieurs forces d’extrême droite concurrentes et les thèmes de campagne mis en avant par les Républicains, cela semble compliqué d’en tirer une leçon positive.

Une semaine décisive pour faire face à Macron ? Difficile de le dire de manière affirmative mais ce qui est une évidence c’est que la manière dont pourront converger ces différentes batailles et leur capacité à faire une démonstration par le nombre conditionneront le climat des prochaines semaines.