“Et la santé surtout !”

publié le dans
Cover Image for “Et la santé surtout !”

Bonne année… et la santé surtout. C’est probablement le running gag le plus entendu depuis le début de la pandémie à cette période de l’année. Cette blague lourde, insupportable, qui ne fait plus rire grand monde. 

Et en même temps, que souhaiter d’autre en 2022 ? 

Nos services de santé sont dans un état déplorable. La pandémie a débuté il y a près de deux ans, pourtant le Gouvernement continue avec les mêmes politiques qui nous ont mené droit dans le mur. Aucune place n’a été ouverte en réanimation et plus de 5000 lits ont été supprimés. C’est simple, l’Hôpital public ne fonctionne que sur la dévotion pour l’intérêt général de ses agents. Mais voilà un moment, à force de tirer sur la corde, celle-ci craque. Alors oui, “et la santé surtout”. 

Et que dire de l’état déplorable de l’éducation nationale. A croire que le ministre de l’éducation découvre une nouvelle fois que rien n’a été fait pour stopper la propagation du virus. En cinq jours, ce sont près de 10 000 classes qui ont fermé pour cause de COVID. Et ce nombre colossal ne comprend pas le nombre exorbitant d’élèves absents et de personnels éducatifs en arrêt. Pourtant, ce n’était pas comme si on ne pouvait pas s’y attendre. Mais comme depuis qu’il est ministre, Jean-Michel Blanquer a fait ce qu’il sait faire de mieux : fermer les yeux, se boucher les oreilles et attendre que l’orage passe. Tant pis, si les classes ferment, si le nombre de cas explose et qu’ils engorgent pharmacies et hôpitaux. Alors oui, “et la santé surtout”. 

En 2022, souhaitons-nous une bonne santé, mais surtout souhaitons-nous d’apprendre de nos erreurs passées. Tirons les leçons des deux dernières années, ou même des cinq, dix et vingt dernières années et d’arrêter avec les politiques austéritaires dans le service public. On va probablement m’accuser d’idéaliste, comment mettre fin à des décennies de politiques libérales ? La réponse n’est pourtant pas si compliquée, le 10 avril prochain, à l’élection présidentielle, votons pour un nouveau candidat sincère, honnête, authentique, qui n’a jamais dévié de sa route pour la justice sociale. En 2022 faisons élire Fabien Roussel.

Alors pour cette nouvelle année je vous souhaite mes meilleurs vœux, la santé et un bon vote surtout !