Extin’Coeur, le hip-hop bordelais face aux incendies

publié le dans

Environnement

Cover Image for Extin’Coeur, le hip-hop bordelais face aux incendies

Ils étaient une centaine à se retrouver vendredi 29 juillet, deux semaines après le début des incendies girondins. Face aux ravages du feu, le hip-hop bordelais s’est mobilisé. 

Retour sur cet événement de solidarité avec Ell’ , désignée oratrice pour le projet Extincoeur. 

« On a tous été touchés par les incendies en Gironde, alors on a voulu apporter notre pierre à l’édifice. C’est parti d’un groupe restreint et, en dix jours, plus de 70 artistes ont répondu à l’appel. » 

Ell’, oratrice du projet Extincoeur 

De 12 h à 23 h, le collectif a investi Les Vivres de l’art. Réhabilitation d’édifices du XVIIIe siècle classés monuments historiques, le lieu allie au patrimoine une forte végétalisation, effaçant l’espace de quelques heures l’urbanisation de la métropole bordelaise. L’activité artistique y fourmille, entre ateliers de graff, concerts, danse et vente d’œuvres. 

« Une trentaine d’artistes a accepté de mettre en vente leurs travaux, souvent réalisés pour l’occasion. Les fonds sont reversés à deux associations : You Care et l’Oeuvre Des Pupilles Orphelins. You Care agit directement sur la reforestation, pour permettre de développer la forêt dès que les feux se seront éteints. L’Oeuvre Des Pupilles Orphelins est une association qui apporte un soutien moral et financier aux enfants dont le parent sapeur-pompier est décédé en service », nous précise Ell’. 

En une journée, le public a pu assister à un atelier de sensibilisation aux enjeux climatiques. Les plus audacieux se sont également essayés aux arts urbains sous toutes leurs formes : graff, danse, slam, rap. Ici, la solidarité jouxte l’éducation populaire et la sensibilisation politique. 

Cette solidarité citoyenne pose les fondements d’une action politique plus large pour faire face à l’aggravation des risques climatiques. « Ce serait bien que l’élan de solidarité qui se passe aujourd’hui continue après, dans le temps, parce qu’il va falloir réparer ce qui s’est passé. » 

Ell’ résume ainsi la journée d’action : « Solidarité, amour, hip-hop, et moi je dirais espoir. Espoir c’est vraiment le mot du jour. » 

Et la souriante artiste de conclure : « Le prochain événement ExtinCoeur qu’on va faire sera plutôt ciblé sur ce qui va se passer après. Pourquoi pas monter une équipe de bénévoles pour aller directement filer un coup de main, replanter ? » 

Plus d’informations à suivre sur le compte Instagram @extincoeur.