Fête de l’Humanité : la culture mise à l’honneur au sein de l’espace Jack Ralite

publié le dans
Fête de l’Humanité : la culture mise à l’honneur au sein de l’espace Jack Ralite

L’édition 2023 de la fête de l’Humanité se tiendra les 15, 16 et 17 septembre prochains, dans l’Essonne, pour la deuxième année consécutive après son départ de La Courneuve. 

Un évènement politique, culturel et populaire

Ce grand festival politico-musical, organisé par le quotidien éponyme, accueillera cette année de nombreux artistes, de multiples débats, des associations, syndicats et partis politiques venus des quatre coins du pays et du globe, des spectacles, de la littérature, du cinéma…

Depuis 1930, la fête de l’Humanité s’est toujours donnée pour objectif de rendre la culture et la politique accessibles au plus grand nombre. Le prix des bons de soutien permettant de se rendre sur place, à 40 € pour les trois jours auprès des militants communistes, est bien en deçà du coût d’accès aux autres évènements d’une envergure comparable. La culture sera notamment mise à l’honneur au sein de l’espace Jack Ralite, qui accueillera de multiples rencontres au cours du week-end.

L’espace Jack Ralite : la culture à portée de tous

Né en 1928 et décédé en 2017, ancien journaliste chargé des pages « culture » du quotidien l’Humanité, Jack Ralite a été député, ministre, maire d’Aubervilliers, conseiller régional d’Île-de-France et sénateur du Parti Communiste Français.

C’est pour rendre hommage à ce spécialiste reconnu des questions culturelles que l’Humanité a choisi de léguer son nom au grand chapiteau de sa fête, situé en face du forum social et non loin de la scène Nina Simone. L’espace accueillera de nombreux événements aussi divers que variés au cours du week-end.

Un programme éclectique 

Du spectacle « 78.2 » traitant des violences policières proposé par la Compagnie Alaska, au concert nocturne du Collectif Musiques de Fête le vendredi, en passant par la projection du film « Pourquoi nous détestent-ils, nous les pauvres ? » suivie d’une rencontre avec l’ex-député socialiste Michel Pouzol, il y en aura pour tous les goûts à l’espace Jack Ralite.

Un programme éclectique et chargé, donc, puisqu’il sera également possible d’assister à une discussion autour de Julian Assange en compagnie de sa femme Stella Assange, de son père John Shipton et de la CGT, puis de voir la projection du film « ALAM (Le drapeau) » de Firas Khoury. 


Édition hebdomadaire

Mêmes rubriques