Le renouveau de la gauche a un nom : Fabien Roussel

publié le dans

EDITO

Cover Image for Le renouveau de la gauche a un nom : Fabien Roussel

Fabien Roussel enchaîne les bonnes prestations médiatiques. Encore inconnu du grand public il y a quelques semaines, il est la révélation politique de l’année. Par sa fraicheur, son dynamisme et son enthousiasme, il vient bousculer l’échiquier politique. Il s’impose comme une figure incontournable de la politique française. 

Avec un débat remarqué et remarquable face à Valérie Pécresse dans l’émission de Cyril Hanouna, Fabien Roussel a encore monté le niveau d’un cran hier soir. Il se positionne comme le candidat le plus crédible à gauche et l’alternative aux années de libéralismes. Les politiques austéritaires des derniers quinquennats ont mis la France à genoux. Fabien Roussel se donne pour ambition de reconstruire la France et de retrouver le droit au bonheur. Le contraste avec la candidate du parti des Républicains était saisissant. Valérie Pécresse promet du sang et des larmes avec les mêmes politiques libérales des vingt dernières années. Fabien Roussel quant à lui promet des jours heureux avec un projet politique mettant l’humain et la planète avant l’argent. 

Il a enchaîné un récital et une leçon politique et économique face à Valérie Pécresse pendant plus de quinze minutes. Aucun sujet n’a été épargné. Diminution du temps de travail, augmentation des salaires, lutte contre l’évasion fiscale, partage des richesses, création d’emplois dans le service public comme dans le privé… Aucun doute, la gauche est de retour. Pas uniquement autour d’un candidat, mais bien d’un projet politique et programmatique renouant avec les fondamentaux de la gauche. 

« Aucun doute, la gauche est de retour »

Après avoir brillamment montré qu’il était l’opposition au capital, il va montrer ce soir qu’il représente le renouveau à gauche. Un débat qui pourrait s’apparenter au match de l’année pour la gauche. Un débat qui sera scruté de près par tous les éditorialistes et les fines plumes journalistiques. Vous l’aurez compris, je parle du débat tant attendu entre Fabien Roussel et Sandrine Rousseau. 

À des années-lumière du projet politique porté par Sandrine Rousseau d’écologie punitive et d’une gauche de la privation, Fabien Roussel va présenter son projet politique d’une République sociale. Deux mots visiblement éloignés du lexique de la candidate de la primaire écologiste. 

En n’ayant pas peur de défendre une souveraineté économique, alimentaire et énergétique, Fabien Roussel se démarque de l’ensemble des autres candidats. Ce projet politique est non seulement cohérent, mais aussi populaire

En défendant la souveraineté alimentaire, il défend l’accès à des produits de bonne qualité pour l’ensemble des Français sans devoir se ruiner. Défendre une souveraineté énergétique, c’est permettre à la France de sortir des énergies fossiles au profit d’une production énergétique pilotable, décarbonée et à bas coût. Défendre la souveraineté économique, c’est recréer le fleuron industriel français permettant à la fois de créer des emplois et de lutter contre les gaz à effet de serre liés aux importations. 

Fabien Roussel, c’est aussi des retrouvailles. Des retrouvailles entre la gauche et les principes républicains tels que la laïcité, la liberté d’expression ou encore la justice et la sécurité. Aucun doute. Ce soir nous serons tous devant Élysée 2022. Pour écouter Fabien Roussel défendre ce beau projet politique et recréant le lien entre la gauche et les classes populaires.