L’édito de Camille Lainé

publié le dans

Cover Image for L’édito de Camille Lainé

Macron entreprise de démolition !

Macron et son gouvernement ont visiblement décidé de casser tout le service public dès la première année. Ce n’est plus un président mais un bulldozer à droits sociaux.

Les jeunes sont toujours en première ligne, ce n’est pas une surprise ça fait des mois qu’on le dit, notre avenir est entrain de se faire piétiner. La baisse des APL, le plan étudiants et donc la sélection et bien sur , la réforme du BAC !

Jean Michel Blanquer a présenté la réforme du BAC mercredi afin qu’on y voit plus clair, même si ça reste encore bien flou.

Les élèves ne choisiront plus entre L, ES et S. Ils devront à la place choisir des couples de deux matières majeures accompagnés de matières mineures. On ignore pour l’instant si l’ensemble des combinaisons seront possibles, ou si ces couples seront verrouillés. Huit « spécialités » seront ainsi proposées, arts, histoire-géographie et géopolitique, langues et littérature étrangères, littérature et philosophie, mathématiques, physique-chimie, sciences économiques et sociales, et sciences et vie de la terre.

Mais tous les établissements ne pourront pas proposer toutes les spécialités. Les lycéen-e-s ayant une capacité de mobilité assez réduite, celles et ceux dont les parents n’auront pas les moyens de faire en sorte qu’ils ou elles soient dans l’établissement qui propose les spécialités de leur choix ne pourront que se rabattre sur ce qu’il y a près de leur domicile familiale.

Se rajoute à ça le fait que le bac ne sera plus homogène sur tout le territoire, c’est la fin de l’épreuve nationale. Il y aura du contrôle continue et des partiels propres à chaque établissement. Le gouvernement nous propose donc un bac à deux vitesse et une éducation inégalitaire.

Après la tentative en cours de démolition de l’éducation, Macron et le gouvernement continuent ! C’est désormais la SNCF qui est visée, le tout en agitant de manière scandaleuse les soit disant “privilèges” des cheminots pour diviser les travailleur-e-s entre eux et pouvoir tranquillement enclenché la privatisation derrière !

Economies et profits sont les maitres mots de notre gouvernement. Visiblement il en est de même concernant les droits humains puisque hier l’assemblée nationale a adopté définitivement la proposition de loi permettant de faciliter la rétention des demandeurs d’asile dublinés… Pour rappel, Les « dublinés » sont ces migrant-e-s que l’on a forcés à laisser leurs empreintes dans un pays d’Europe qu’ils ont traversé avant de venir en France.

Ce soir c’est la nuit de la liberté pour Salah Hamouri, la fin de sa “peine” aura lieu le 28 février, peut être que l’humanité de Monsieur Macron va se réveiller, et qu’après de nombreuses interpellations, il va agir concrètement pour sa libération. A moins, qu’en plus du reste, il veuille aussi être le bulldozer du droit international !