« Mémoria » de Jazzy Bazz : un album mémorable ?

publié le dans

CULTURE

Cover Image for « Mémoria » de Jazzy Bazz : un album mémorable ?

Ivan Bruno-Arbiser, plus connu sous le nom de Jazzy Bazz, est de retour dans nos oreilles avec Mémoria, et c’est plutôt agréable.

Cela faisait maintenant 3 ans que les fans de Jazzy Bazz ou du collectif L’Entourage attendaient de pouvoir écouter un nouvel album. C’est désormais possible depuis le 21 janvier dernier. 17 titres, 47 minutes d’écoute, 7 featurings : c’est un projet plutôt court, mais très complet et varié. 

Les textes du rappeur parisien, tout comme la diversité des instrumentales, font passer l’ambiance de l’album de la nostalgie à la lumière. 

Tantôt mélancolique (Avant j’étais déprimé, maintenant ça va je suis juste triste), tantôt tourné vers l’avenir (J’ai atteint mon but mais je repars en mettre un), Jazzy Bazz nous parle de ses émotions et de son vécu, avec des images universelles, permettant à l’auditeur de s’identifier facilement. 

« Memento mori »

Les premiers chiffres de vente de « Memoria » confirment la réussite (modeste) de l’album. Il réussit tout de même à se hisser à la première place des ventes début février, détrônant Ninho et Orelsan.

C’est indéniable, les collaborations avec Josman ou Nekfeu ont boosté la diffusion de l’album. Dans un article au titre assez juste, « Memoria » de Jazzy Bazz : victoire de la persévérance », la radio Mouv’ résume bien la philosophie de L’Entourage : 

« Derrière l’arbre Nekfeu et son gigantesque succès, il y a la forêt des Alpha Wann, Deen Burbigo et évidemment Jazzy Bazz, qui ont en commun cet amour d’un rap exigeant dans l’écriture, qui s’est adapté aux tendances sans se trahir et a réussi à réunir un public dévoué qui affectionne les sorties physiques. Le succès commercial de ce Memoria en est une belle démonstration. »

Un album dans la continuité des précédentes sorties de l’artiste. Pour autant, Jazzy Bazz a su se renouveler suffisamment pour que le projet ne laisse pas une impression de déjà-vu. L’équilibre est donc bien trouvé, rendez-vous au prochain épisode !